Le Forum US Index du Forum
 FAQFAQ Imprimer   RechercherRechercher   MembresMembres   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Randonnée les Eparges, Verdun
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum US Index du Forum -> Le bar -> Le Bar du forum US -> Ici, on parle de tout et surtout de rien !!! -> Archives : "Ici on parle de tout et surtout de rien"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hebus
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 350
Prénom: Lionel ou Yo
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 06:50    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les 2 et 3 mai, Flo et moi sommes allés randonner du coté de Verdun et des Eparges. Si Verdun, tout le monde connaît, enfin je pense, il n'en ai peut-être pas tout à fait pareil pour Les Eparges, au nord-est du célèbre champ de bataille.

Pour lire et relire chaque année " Ceux de 14 " de Maurice Genevoix, j'ai eu envie de parcourir à pied ce coin de Meuse, de la tranchée de Calonne, qui est en fait un chemin, jusqu'au sommet de la crête des Eparges, qui culmine à 350 mêtres environ.

Genevoix et ses compagnons d'infortune s'y sont battus de novembre 14 à avril 15 pour lui, le 25 précisement date à laquelle il fût très sérieusement blessé..pour ceux qui aime cette période, je ne saurais que trop leur conseiller de lire son livre, témoignage humain, sans fard, de sa période au front en temps que lieutenant au 106eme d'infanterie.

Nous avons débuté par les bois environnant la tranchée de Calonne, et les petits villages aux alentours, en fait chaques endroits où il est passé, je connais pour ainsi dire son livre par coeur...loin de moi l'idée de vous abreuver de science et de photos, juste quelques clichés ça et là..

Dans la Calonne, le premier monument consacré à Alain Fournier, l'auteur du grand Meaulne, tombé ici, ou plutôt porté disparu dans les parages le 22 septembre 1914, retrouvé ainsi que 21 de ses camarades un jour de 1991, j'ai d'ailleurs participé à la découverte, de façon bien minime, j'étais sergent au 3e de Marine, stationné alors à Verdun, et pendant 3 jours, j'ai du sécuriser la zone contre les pilleurs de tombes, avec mon groupe...super expérience.



Sa tombe actuelle au cimetière de St Rémy la Calonne..



Nous avons ensuite grimper sur les Eparges, petit grimpette me direz vous, il faisait beau, etc...le 17 février 1915, le 106 est monté à l'assaut sous la neige, dans la boue, le feu...pas tout à fait pareil...ça a d'abord commencé par l'explosion de quelques fourneaux de mines, 30 tonnes d'explo parfois pour un fourneau, et celà donne ça..



Puis préparation d'artillerie, française, 16 obus par m2, du 90 et du 120, les connaisseurs apprécieront. Je tiens juste à souligner que la crête fait environ 1300 m de long sur 400 de large, alors tenue par les allemands...La préparation a durée 1h, puis l'assaut.

Le terrain en garde 100 ans après toujours les séquelles..



Il faut savoir que ce petit bout de terrain a été constamment rpis d'assaut du 17 février à mi-mai par les français, car la partie Est de la crête était toujours tenue par les allemands, qui n'en sont finalemant parti qu'en 1918...sur ce petit bout de terre meusienne, d'environ 500m2, de 20 à 25 000 hommes des deux cotés sont tombés...l'homme sait détruire.. Neutral

Au point A, sommet Est de la crête, le monument du 106.



Retour vers le bas de la crête, suis tombé sur un terrain en travaux, peu-être le début des sapes de départ, très plausible vu la configuration..



Plus bas, le cimmetière du trottoir, où est ensevelis le lieutenant Porchon, ami d'infortune de Genevoix, tué aux Eparges le 19 février 1915, et non le 17 comme marqué sur sa tombe.



Sa tombe est fleuri, sans doute l'un des officiers tués les plus connu grâce à Genevoix. Dans son livre, c'est le seul qui porte son vrai nom, les autres sont des pseudos..

l'après midi étant avancé, je voulais voir le village de Mont sous les Cotes, où Geneveoix et ses compagnons ont stationnés lors des périodes de repos...6 jours de tranchées, 3 jours de repos, en arrère des lignes..

j'ai questionné des gens du village, et suis tombé sur une dame, petite fille du garde forestier qui a hébergé Genevoix et Porchon pendant 2 mois, la maison est là, un peu changé, mais ça m'a fait une drôle d'impression.. Wink



Nous avons logé le soir à Consevoye, chez l'habitant, un couple fort sympa, simple mais acceuillant..j'en ai profité pour monter sur la rive droite de la meuse, au Mort-Homme et à la cote 304, autres crêtes sanglantes, mais là, c'est Verdun, et nous sommes en février 1916, plutôt mars d'ailleurs pour ses 2 crêtes...

Le Mort-Homme



la cote 304..



....à suivre..
_________________
yo...chairman of the Florence & Colleen lumber Co




Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait...

Maurice GENEVOIX.
Revenir en haut
MSN
hebus
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 350
Prénom: Lionel ou Yo
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 07:19    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

2e jour sur Verdun même, j'avais décidé de commencer par le bois des Caures, extrémité Ouest du champ de bataille de Verdun, je resitue en quelques lignes..

21 février 1916, environ 1800 canons allemands de tout calibre répartis sur un front de 5km, déclenchent pendant 7 heures une préparation d'artillerie jamais connu jusque là...2 millions d'obus seront tirés sur une profondeur de quelques kilomêtres...ça débroussaille..normalement.. Rolling Eyes

Le bois des Caures, tenu par 1800 chasseurs à pieds, des 56 et 59e BCP encaissent le coup de plein fouet, ils tenaient la position la plus avancée. Au bout des 7 heures, moins de 100 encore debouts...et ils ont tenus 2 jours, permettant l'arrière de se réorganiser...dixit Joffre, Ils ne passeront jamais par Verdun...désarmons les forts...

En arrière du bois des Caures, le village de Beaumont en verdunois, totalement rasé, il ne reste que le puits..la chapelle fut construite en 1932, comme dans 9 villages meusien, détruits et jamais reconstruits.



Les photos ne rendent que difficilement l'état réel du terrain, bouleversé, retourné, haché..



Le puits..



La stèle du colonel Driant, tombé là le 22 février à la tête du reliquat des chasseurs..





Nous sommes ensuite allé au mémorial de Fleury, puis petit périple à pied de 12 kms, sous une " légère ondée " qui nous à conduit sous Douaumont, le fort de Vaux, le fort de Tavanes, Le fort de Souville et enfin la chapelle Sainte Fine, lieu extrème de l'avancée allemande en juillet 1916..

Le parcours est jonché de petites stèles..







le lieu-dit la chapelle Sainte Fine, avancé extrême allemande..le lion est tombé..



Verdun, c'est : un champ de bataille de 11 kms de large, 5 à 6 kms de profondeur, du 21 février 1916 au 24 octobre 1916, dâte de reprise de Douaumont, ni terrain gagné, ni terrain perdu. 60 million d'obus de tout calibre tirés, je vous laisse faire le calcul au m2, 165 000 français tués ou disparus, 143 000 allemands, la aussi le ratio au m2 doit être sympa..

C'est la der des Der, un coin qui m'est cher au coeur, toujours un pincement face à la misère de ses hommes, de ce qu'ils ont endurés, et surtout leur courage...
_________________
yo...chairman of the Florence & Colleen lumber Co




Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait...

Maurice GENEVOIX.


Dernière édition par hebus le Jeu 9 Mai 2013 - 07:34; édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Heisler91
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2011
Messages: 4 214
Prénom: Jean Michel
Echelle(s) pratiquée(s): HO

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 07:28    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Triste souvenir que cette période Sad
Visité ces lieux doit être très émouvant Wink
Alain Fournier ,auteur du Grand Meaulnes, Epineuil le Fleuriel .
JM
Revenir en haut
starbuck
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 21 158
Prénom: Jean-Marc
Echelle(s) pratiquée(s): On30 - On18

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 07:33    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Beau parcours ... très émouvant !
_________________
Capillotractor 1er
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
nanard
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2011
Messages: 5 148
Prénom: Bernard
Echelle(s) pratiquée(s): HO,On30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 09:03    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Pour être moi-même allé sur place, il y a quelques années, merci de ce témoignage tant photographique qu'écrit, sobre mais qui parle bien à qui sait écouter. Écouter ta remarque sur l'impréparation qui fit que nos étoilées et leurs certitudes ont faillit nous faire perdre la première comme la seconde guerre mondiale, en quelques semaines, seule la non mécanisation de l'ennemi et le sacrifice des Français, enfin, ceux du bas de l'échelle, ayant permis de renverser le cours des choses.
En relisant le bouquin dont je te parlais, il y a quelques mois, Verdun de Jacques Péricard, c'est quasiment à chaque page que l'imbécilité des états-majors s'étale, seulement contrebalancée par le sacrifice des hommes, de nos hommes, des Français. Le m'enfoutisme aussi, ne se préoccupant pas dans quelles conditions les Français survivaient (je ne parle pas des premières lignes), Français qui découvrirent avec stupéfaction, enfin, les survivants, en réussissant un assaut que les Allemands avaient droit à un sol bétonné où eux ne connaissaient que la boue et à des abris dignes de ce nom alors qu'ils se terraient comme ils pouvaient.
Combien savent que les Français devront, dans cette zone si exemplaire de la tuerie générale, attendre vers fin 1916 des abris résistants ?
Et que dire de quelques sabreurs, comme disait Brel, genre Nivelle, qui montait des opérations sans réflexion, jonglant avec les vies humaines, celles des autres, plus de 200 000 morts à son actif et certains s'étonnèrent que cela grogna dans les tranchées ?
Je ne sais plus qui a écrit que, le 14 juillet 1919, lorsque les troupes victorieuses défilèrent à Paris, si on avait pu faire défiler au même pas les morts et les disparus (des morts aussi, mais non retrouvés), c'est durant 11 jours et autant de nuits qu'il aurait fallut les honorer !!!
Grand merci pour ce témoignage et cette piqure de rappel de l'Histoire de notre pays.
Revenir en haut
Boxpock
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2010
Messages: 4 131
Prénom: Grégory
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 10:07    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Merci Lionel pour ce reportage Okay Es-tu aller au tunnel de Tavannes ?

Nanard, le cas de Lucien Bersot dans "Le Pantalon" illustre bien ce que tu dis Neutral
_________________
Revenir en haut
jean-pierre
Big Boy
Big Boy

En ligne

Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 16 922
Prénom: jean-pierre
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30 + IIm + IIe + Fn3 + HOn30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 11:00    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

De Maurice Genevoix, je n'ai lu que Raboliot et il y a longtemps d'ailleurs .
nanard a écrit:
....Je ne sais plus qui a écrit que, le 14 juillet 1919, lorsque les troupes victorieuses défilèrent à Paris, si on avait pu faire défiler au même pas les morts et les disparus (des morts aussi, mais non retrouvés), c'est durant 11 jours et autant de nuits qu'il aurait fallut les honorer !!! Hallucinant Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Grand merci pour ce témoignage et cette piqure de rappel de l'Histoire de notre pays.

Du Genéral Nivelle (j'ai compilé ça sur internet et mis quelques mots qui expriment ma nausée ) Il lance l'offensive du Chemin des Dames le 16 avril 1917. l'opération est une effroyable boucherie (350 000 hommes hors de combat pour un gain de terrain insignifiant) il s'obstine, suspend l'assaut le 21 avril avant de le reprendre au début du mois de mai. Les troupes sont démoralisées, elles perdent la confiance en leurs chefs ; les premières mutineries éclatent. Nivelle est juste remercié .
Une commission est crée sur sa responsabilité ; résultat : Pour la préparation comme pour l'exécution de cette offensive, le général Nivelle n'a pas été à la hauteur de la tâche qu'il devait assumer , pas de condamnation , juste tombé en disgrâce, il rejoint l'Afrique du Nord en décembre 1917 afin d'y prendre la tête du
19e corps d'armée à Alger en qualité de commandant des troupes françaises d'Afrique du Nord, jusqu'en 1921 ; il retourne alors en métropole, s'installe tranquillement à Paris où il décède trois ans plus tard.

Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous des condamnés
Nous sommes les sacrifiés
_________________
jean-pierre
THE NORTHERNMOST HAND FROM THE BOUGNAT BUNCH
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
hebus
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 350
Prénom: Lionel ou Yo
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 11:24    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Boxpock a écrit:
Merci Lionel pour ce reportage Okay Es-tu aller au tunnel de Tavannes ?

Nanard, le cas de Lucien Bersot dans "Le Pantalon" illustre bien ce que tu dis Neutral


Alors Greg, je ne suis pas allé à Tavannes cette fois ci, juste passé à coté, le tunnel a connu sa tragédie avec l'explosion de munitions à l'intérieur, où étaient entassés pèle-mêle, munitions bléessés, troupes en repos etc...je crois plus de 500 morts..j'ai su, j'ai servi 6 ans à Verdun, je m'en souviens un peu... Wink

D'ailleurs à Douaumont, les allemands ont connu pareil mésaventure avec l'explosion d'une caisse de grenade dans un couloir du fort, ou pareillement à Tavannes, plein de choses et d'hommes étaient entassés. Comme l'entrée et la sortie principale du fort étaient du coté français , ils ont ensevelis leurs morts à l'intérieur, d'où la galerie murée dans le fort.. Neutral
_________________
yo...chairman of the Florence & Colleen lumber Co




Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait...

Maurice GENEVOIX.
Revenir en haut
MSN
hebus
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 350
Prénom: Lionel ou Yo
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 11:28    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

jean-pierre a écrit:
De Maurice Genevoix, je n'ai lu que Raboliot et il y a longtemps d'ailleurs .
nanard a écrit:
....Je ne sais plus qui a écrit que, le 14 juillet 1919, lorsque les troupes victorieuses défilèrent à Paris, si on avait pu faire défiler au même pas les morts et les disparus (des morts aussi, mais non retrouvés), c'est durant 11 jours et autant de nuits qu'il aurait fallut les honorer !!! Hallucinant Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Grand merci pour ce témoignage et cette piqure de rappel de l'Histoire de notre pays.

Du Genéral Nivelle (j'ai compilé ça sur internet et mis quelques mots qui expriment ma nausée ) Il lance l'offensive du Chemin des Dames le 16 avril 1917. l'opération est une effroyable boucherie (350 000 hommes hors de combat pour un gain de terrain insignifiant) il s'obstine, suspend l'assaut le 21 avril avant de le reprendre au début du mois de mai. Les troupes sont démoralisées, elles perdent la confiance en leurs chefs ; les premières mutineries éclatent. Nivelle est juste remercié .
Une commission est crée sur sa responsabilité ; résultat : Pour la préparation comme pour l'exécution de cette offensive, le général Nivelle n'a pas été à la hauteur de la tâche qu'il devait assumer , pas de condamnation , juste tombé en disgrâce, il rejoint l'Afrique du Nord en décembre 1917 afin d'y prendre la tête du
19e corps d'armée à Alger en qualité de commandant des troupes françaises d'Afrique du Nord, jusqu'en 1921 ; il retourne alors en métropole, s'installe tranquillement à Paris où il décède trois ans plus tard.

Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous des condamnés
Nous sommes les sacrifiés


Très bien Raboliot Jean-Pierre, et d'autres encore, mais si tu peux lire " ceux de 14 ", l'histoire de sa vie au front et de ses hommes, racontée simplement, sans détour, sans glorioles, n'hésites pas...bon j'aime, je le lis tous les ans depuis 20a, toujours vers octobre novembre.. Bip biiiip
_________________
yo...chairman of the Florence & Colleen lumber Co




Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait...

Maurice GENEVOIX.
Revenir en haut
MSN
hebus
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 350
Prénom: Lionel ou Yo
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 11:29    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

nanard a écrit:
Pour être moi-même allé sur place, il y a quelques années, merci de ce témoignage tant photographique qu'écrit, sobre mais qui parle bien à qui sait écouter. Écouter ta remarque sur l'impréparation qui fit que nos étoilées et leurs certitudes ont faillit nous faire perdre la première comme la seconde guerre mondiale, en quelques semaines, seule la non mécanisation de l'ennemi et le sacrifice des Français, enfin, ceux du bas de l'échelle, ayant permis de renverser le cours des choses.
En relisant le bouquin dont je te parlais, il y a quelques mois, Verdun de Jacques Péricard, c'est quasiment à chaque page que l'imbécilité des états-majors s'étale, seulement contrebalancée par le sacrifice des hommes, de nos hommes, des Français. Le m'enfoutisme aussi, ne se préoccupant pas dans quelles conditions les Français survivaient (je ne parle pas des premières lignes), Français qui découvrirent avec stupéfaction, enfin, les survivants, en réussissant un assaut que les Allemands avaient droit à un sol bétonné où eux ne connaissaient que la boue et à des abris dignes de ce nom alors qu'ils se terraient comme ils pouvaient.
Combien savent que les Français devront, dans cette zone si exemplaire de la tuerie générale, attendre vers fin 1916 des abris résistants ?
Et que dire de quelques sabreurs, comme disait Brel, genre Nivelle, qui montait des opérations sans réflexion, jonglant avec les vies humaines, celles des autres, plus de 200 000 morts à son actif et certains s'étonnèrent que cela grogna dans les tranchées ?
Je ne sais plus qui a écrit que, le 14 juillet 1919, lorsque les troupes victorieuses défilèrent à Paris, si on avait pu faire défiler au même pas les morts et les disparus (des morts aussi, mais non retrouvés), c'est durant 11 jours et autant de nuits qu'il aurait fallut les honorer !!!
Grand merci pour ce témoignage et cette piqure de rappel de l'Histoire de notre pays.


Merci Bernard.. Okay
_________________
yo...chairman of the Florence & Colleen lumber Co




Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait...

Maurice GENEVOIX.
Revenir en haut
MSN
nanard
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2011
Messages: 5 148
Prénom: Bernard
Echelle(s) pratiquée(s): HO,On30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 12:09    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Pas de quoi, l'ami, si tu as d'autres choses sur le sujet, en ce qui me concerne, n'hésites pas !
Revenir en haut
Yoda
Flooder
Flooder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2007
Messages: 18 052
Prénom: Arnaud dit YODA
Echelle(s) pratiquée(s): Echelle N, On30 et Richter

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 13:48    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Merci Lionel pour ce reportage photo des plus émouvant. J'étais aller avec mes parents dans ma région natale ( l'Aisne) visiter la "grotte du Dragon", un lieu ou se sont déroulés des combats durant la guerre 14-18 dans une grotte, le guide qui nous à fait la visite de ce lieu, nous a mis dans les conditions ou se battaient les soldats, dans l’obscurité totale, rien de d'y repenser, j'en ai encore la chaire de poule, ils pouvaient juger ou ajuster leur tir qu'après avoir tirer, et la lumière qui sortait des fusils les aidaient, les Allemands en faisaient autan, tout çà pour dire, plus jamais çà, et surtout n'oublions jamais le courage de tous ces hommes qui se sont battus, sont tombés durant les guerres que nous avons subit.
_________________
Revenir en haut
MSN
Alexandre Zelkine
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2007
Messages: 39 201
Prénom: Alexandre
Echelle(s) pratiquée(s): Sn3 (1/64)

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 14:06    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Très bien, Lionel. Mais qu'est-ce que c'est triste pour un jour de "Décollage Vertical" ! Crying or Very sad
(Je viens d'ailleurs d'entendre longuement sonner les cloches de la mosquée voisine.
Sans doute pour demander à tout le personnel de dégager l'aire de lancement...). Rolling Eyes
_________________
Nihil mirari, nihil lacrimari, sed intelligere (Spinoza)
Revenir en haut
hebus
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 4 350
Prénom: Lionel ou Yo
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 14:54    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

Euh.......j'ai pas tout compris Alex.... Wink
_________________
yo...chairman of the Florence & Colleen lumber Co




Ce que nous avons fait, c'est plus qu'on ne pouvait demander à des hommes, et nous l'avons fait...

Maurice GENEVOIX.
Revenir en haut
MSN
jean-pierre
Big Boy
Big Boy

En ligne

Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 16 922
Prénom: jean-pierre
Echelle(s) pratiquée(s): 0n30 + IIm + IIe + Fn3 + HOn30

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 14:56    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun Répondre en citant

hebus a écrit:
Très bien Raboliot Jean-Pierre, et d'autres encore, mais si tu peux lire " ceux de 14 ", l'histoire de sa vie au front et de ses hommes, racontée simplement, sans détour, sans glorioles, n'hésites pas...bon j'aime, je le lis tous les ans depuis 20a, toujours vers octobre novembre.. Bip biiiip

Pourquoi pas Lionel, mais tout ce qui touche à la guerre et surtout à ces inévitables massacres de femmes et d'enfants me rend consterné et infiniment sombre.
Et moi, j'aime la joie de vivre, ma famille, l'amitié, les copains etc .... etc ....
J'espère ne pas perdre ton amitié en te livrant le fond de ma pensée .

Le nombre des victimes humaines de la Première Guerre mondiale militaires et civiles s'élève à près de 40 millions de personnes. Ce qui correspond à 66 % de la population totale de la France d’aujourd’hui !!!! 19 millions de morts et 21 millions de blessés. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,8 millions pour les civils. Les Alliés de la Première Guerre mondiale perdent plus de 5 millions de soldats et les Empires centraux près de 4 millions. La France est victorieuse mais meurtrie de 1 315 000 soldats français décomptés morts soit 27 % des 18-27 ans .
_________________
jean-pierre
THE NORTHERNMOST HAND FROM THE BOUGNAT BUNCH
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:35    Sujet du message: Randonnée les Eparges, Verdun

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum US Index du Forum -> Le bar -> Le Bar du forum US -> Ici, on parle de tout et surtout de rien !!! -> Archives : "Ici on parle de tout et surtout de rien" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
http://us.leforum.eu et Le Forum US - Copyright 2007 to 2015 - Created by Snapper - Managed by Xave06 and Staff Members - Spammed by Alexander Zelkin - Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com