Le Forum US Index du Forum
 FAQFAQ Imprimer   RechercherRechercher   MembresMembres   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
La remise aux blagues Septembre 2014
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Forum US Index du Forum -> Le bar -> Le Bar du forum US -> Ici, on parle de tout et surtout de rien !!! -> Archives : "Ici on parle de tout et surtout de rien" -> Archives "La remise aux blagues"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 17:26    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La voiture volée
Un homme, dans un état d’ébriété avancé, revient en catastrophe dans le bar qu’il vient à peine de quitter deux minutes avant pour téléphoner à la police. Il compose le numéro et commence à expliquer :

- C’est bien simple, ils m’ont tout volé sauf la voiture… Ils ont pris le tableau de bord, le volant, le frein à main, la pédale d’embrayage et même l’accélérateur…

Quelques minutes plus tard, la police reçoit un nouvel appel et l’officier de garde reconnaît la même voix à l’autre bout de la ligne.

- Autant pour moi, déclare le saoulard, je me suis trompé, je m’étais assis sur la banquette arrière.


Un p’tit vieux s’en va dans un bordel pour s’offrir un p’tit plaisir.
La matrone le conduit vers une jeune fille appétissante et prête à tout.
Sûre d’elle, la fille lui dit :
- "Mon vieux, déshabille-toi et passons aux choses sérieuses ! je vais te rappeler le bon temps…"
Le p’tit vieux se déshabille en vitesse, mais la fille lui prend tous ses vêtements et les jette par la fenêtre.
- "Qu’est-ce que tu fais là, espèce de folle !" , dit le vieux monsieur fâché.
- "Ne t'en fais pas, pépé …je vais te faire l’amour toute la nuit, et demain matin, tu auras perdu des kilos dans ces folles étreintes...tes vêtements seront alors trop grands pour toi !"
La fille se déshabille à son tour...
Alors le p’tit vieux prend les vêtements de la madame...les jette à la fenêtre !!!
- "Qu’est-ce que tu fais là, pépé ? "
- "Ne t'en fais pas, le temps que j’aie une érection ma belle...alors la mode aura changé !!!"


Un groupe de blonde se rend à l'émission de Jean- Pierre Foucault "Qui veux gagner des millions ?".
Une des blondes est par miracle sélectionnée.
Jean-Pierre lui dit :
- Si vous répondez à la question, je vous offre 1 millions d'euros, voici la question : combien font 2+3 ?
- 4 ! Répond la blonde.
- Et non ce n'est pas 4.
Soudain toutes les autres blondes du publics crient :
- Laissez lui une autre chance ! Laissez lui une autre chance !
Sous l'influence des blondes, Jean-Pierre craque et pose une autre question :
- Combien font 1+2 ?
- 4 ! Répond la blonde.
- Désolé, ce n'est pas la bonne réponse !
Les autres blonde se mettent à nouveau à hurler:
- Laissez lui une autre chance ! Laissez lui une autre chance !
Jean-Pierre accepte mais cette fois c'est la dernière :
- Combien font 2+2 ?
- 4 ! Répond la blonde.
Les autres blondes crient :
- Laissez lui une autre chance ! Laissez lui une autre chance !


Lors d’un concours (pour entrer dans une administration) la question suivante est posée : « Exprimez votre sentiment durant une averse ! »
L’élève en Terminale Littéraire dit :
- Une délicate petite goute de pluie ruisselle sur le bitume encore chaud de la veille !...
L’élève en Terminale Scientifique dit :
- Une molécule de H 2 0 tombe sur la planète terre !
L’élève de CAP dit :
- Il pleut la race de sa mère !


Un dimanche matin, la vieille Gertrude, va chercher sa copine, Germaine, pour aller a la messe.
Gertrude sonne. Germaine ouvre la porte et prend son parapluie.
Gertrude s'écrie :
- Mais il fait grand beau !!!!!
Germaine n'entend rien et elles partent a la messe.
En sortant, il pleut.
Gertrude interroge alors Germaine :
- Mais comment savais-tu qu'il allait pleuvoir ?
Germaine répond :
- Ce matin, le zizi de mon mari penchait a gauche, et quand il penche à gauche, il fait mauvais temps !!!!!
Gertrude s'exclame :
- Et s'il penche a droite ?
- S'il penche a droite, il fera beau !!!!!!!
Et Gertrude hasarde une derniere question :
- Et si le zizi a ton mari est au milieu ?
Germaine répond alors :
- Oh, tu sais, s'il est au millieu, je ne vais pas a la messe !!!!!


Les statues du parc
Deux statues dans un jardin de la ville, l’une masculine et l’autre féminine, se font face depuis plusieurs siècles lorsqu’un jour un ange descend du ciel, et leur murmure :
- Vous avez été exemplaires pendant toutes ces années et je vais vous faire un cadeau. Je vous donne la vie, mais pour une demi-heure seulement.
Aussitôt les deux statues s’animent et se rapprochent l’une de l’autre.
D’un même élan, elles se lancent dans un buisson, on entend quelques bruits d’agitation, des branches qui cassent, des rires, des cris étouffés.
Au bout d’un quart d’heure, les deux statues ressortent du buisson, le sourire aux lèvres.
- Il vous reste encore du temps, leur dit l’ange, vous devriez en profiter.
La statue féminine se tourne vers son partenaire et lui dit :
- D’accord, mais cette fois, c’est toi qui maintient le pigeon par terre et c’est moi qui lui chie dessus.


Devant la vitrine d'un fourreur ou sont exposés de superbes manteaux de vison une jeune femme se blottit contre son mari et lui dit tendrement :
- Chéri j'ai très froid...
- Tu sais bien que je ne peux rien te refuser répond l'époux. Viens je vais t'acheter un cornet de marrons chauds !


En revenant de l’école
Un couple de personnes âgées vient de fêter son soixantième anniversaire de mariage.

Ils s’étaient connus amis d’enfance et décide de venir se promener main dans la main dans le quartier de leur jeunesse; ils veulent revoir leur ancienne école.

La grille n’étant pas fermée, ils entrent et retrouvent le vieux pupitre qu’ils avaient partagé, et sur lequel Louis avait gravé : « Je t’aime, Claire. »

En revenant à la maison, un sac tombe d’un fourgon blindé presque à leurs pieds. Claire le ramasse et l’emporte à la maison. Là, elle l’ouvre et compte… cinquante mille Euros !

Louis déclare : « Nous devons le rendre !»
Claire dit : « Qui trouve garde. » Elle remet l’argent dans le sac et le cache dans le grenier.

Le lendemain, deux policiers viennent enquêter dans le quartier. Ils frappent à leur porte.
« Pardon, n’auriez-vous pas trouvé un sac qui est tombé d’un fourgon blindé hier ? »

Claire dit : « Non !»
Louis : « Elle ment. Elle l’a caché dans le grenier ».
Claire : « Ne le croyez pas, il est sénile ».

Les agents se tournent vers Louis et lui demandent : « Voulez-vous nous raconter l’histoire depuis le début. »
Louis : « Bien ! Claire et moi revenions de l’école, hier… »

Le premier agent se tourne alors vers son collègue et lui dit : « Allez viens, on s’en va ….! »
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
Lucien
Mikado
Mikado

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2014
Messages: 787
Prénom: Lucien
Echelle(s) pratiquée(s): On30

MessagePosté le: Lun 1 Sep 2014 - 20:22    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Tant pis, j'ose.

4 braves religieuses ont malheureusement un très grave accident de la route et se retrouvent en même temps devant le grand Saint Pierre.
-Pas de problème, mes sœurs, votre place est réservée. Vous avez mené une vie exemplaire mais dites-moi tout de même : n'y aurait-il pas une chose que vous n'auriez jamais dite en confession, et dont vous voudriez libérer votre conscience ?
-Ben, moi, dit la première, j'ai tenu une fois le sexe d'un homme dans la main droite.
-C'est bien. Allez laver votre main dans cette fontaine et entrez au paradis.
-Moi, c'était la gauche, forcément, j'étais de l'autre côté du lit...
-Bon, lavez-là dans la fontaine et entrez !
Et là, la quatrième passe devant la troisième et dit :
-Pardon, mais est-ce que je peux aller me laver la bouche avant qu'elle se lave le c... ?
_________________
Lorsque le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt. Confucius.
Revenir en haut
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 15:48    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Le secret
Un homme retrouve un de ses amis assis dans un fauteuil roulant pour handicapé.

- Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

- Un accident de voiture. Les médecins ont dit que je resterai paralysé à vie.

- Mon pauvre ! C’est épouvantable !

L’autre lui fait signe de se pencher et lui glisse à l’oreille :

- C’est un secret, ne le répète à personne, mais je n’ai rien. J’ai tout simulé pour toucher les cent briques de l’assurance, et ça a marché !

- Et tu vas jouer au paralytique toute ta vie pour cent briques ?

- Bien sûr que non! La semaine prochaine, je pars pour un pèlerinage à Lourdes…



Congès de maternité
A la cantine de l’entreprise, plusieurs employées discutent sur le fait de savoir si une femme, lorsqu’elle a un bébé, doit s’arrêter de travailler ou non.
- Moi, dit l’une, je pense qu’un petit enfant a besoin de la présence de sa mère. Alors, priorité au gosse…
- Pas d’accord ! fait une autre. Dès qu’on peut reprendre le boulot, il faut le faire si on en a envie, ça ne pose aucun problème à l’enfant. regardez l’exemple de la Vierge Marie…
- Mais t’es malade ! La Vierge Marie n’a jamais travaillé ! s’exclament les autres.
- Vous avez tort, les filles ! C’est écrit dans l’Évangile : elle a mis son fils à la crèche.


Le nouveau Papa entre dans la chambre de la jeune maman qui vient d'accoucher :
L'enfant dans le berceau est tout....... Noir..
Devant la mine interloquée de son mari, la maman s'explique:
- ''Mon amour, Je comprends ta surprise, mais vois-tu, je sais pourquoi notre enfant est noir. Tu sais que quand j'étais petite, mon père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant. Ma mère avait choisi une nourrice noire Lili. Les gènes de son lait sont passés directement dans mon sang et voilà pourquoi notre enfant est noir. "
- ''Ah bon? C'est pour ça?"
Le jeune papa va au téléphone annoncer la naissance de l'enfant à sa propre maman.
- "Oh mon chéri comme je suis heureuse, est-ce qu'il te ressemble?"
-"Je suis l'homme le plus heureux de la terre, mais bon, il est juste heu.. Hum, bon à vrai dire, il est noir... Mais j'ai l'explication. Voilà : Est ce que tu savais que quand ta belle-fille était petite, son père travaillait en Côte-d'Ivoire comme coopérant, et sa mère avait choisi LILI, une nourrice noire. Les gènes de son lait sont passés dans son sang et voilà pourquoi notre enfant est noir."
- "Ah oui, je comprends, répond la mère. C'est comme pour toi quand tu étais bébé, je t'ai nourri au lait de vache, les gènes ont du passer dans ton sang et c'est pour ça que tu as des cornes!.... Gros BOEUF !"


Chez le notaire :
Ne dit-on pas que la langue française est très difficile à apprendre ?
En voici un bel exemple :
Une vieille demoiselle se présente chez un notaire pour enregistrer l'acte d'achat de sa maison récemment acquise.
Le notaire l'invite à s'installer, appelle son clerc, et lui demande textuellement :
- "Veuillez, s'il vous plait, ouvrir la chemise de mademoiselle, examiner son affaire, et si les règles ne s'y opposent pas, faites une décharge pour qu'elle entre en jouissance immédiate !"
On n'a toujours pas rattrapé la vieille fille !


Tu veux ou tu veux pas ?
Un petit garçon, Nicolas, admire beaucoup son grand frère et passe son temps à l’espionner.
Un soir, il voit son frère aller vers sa voiture.
Il se dépêche alors d’aller se cacher sous la banquette arrière.
Le grand frère, va chercher sa petite amie et part en rase campagne.
Au bout d’un moment, il arrête la voiture et demande à la fille :
- Tu veux ou tu veux pas ?
- Je veux pas !
- Bon, puisque c’est comme ça, tu descends et tu rentres à pied.
Et elle rentre à pied.
Le mercredi suivant, Nicolas, qui vient d’avoir une idée, prend son vélo et va voir sa petite copine.
Il l’installe à l’arrière et ils partent se promener dans la campagne.
Au bout d’un moment, le petit Nicolas demande :
- Tu veux ou tu veux pas ?
- Ben, je veux bien.
- Bon, puisque c’est comme ça, je descends et je rentre à pied !


Encore une histoire de belle-mère...
Un prisonnier d'un pénitencier très dur discute avec un nouveau:
- Moi, j'ai pris 10 ans pour escroquerie, et toi ?
- 20 ans pour secourisme.
- Arrête, tu déconnes, personne n'a jamais pris 20 ans pour secourisme, même pas un an !
- Si, si: ma belle-mère saignait du nez, alors je lui ai fait un garrot autour du cou pour arrêter l'hémorragie.
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Mer 3 Sep 2014 - 16:16    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Un touriste breton dont la voiture est immatriculée 22(Côte d’Armor) est en vacances à Marseille. Il descend le Boulevard d’Athènes pour se rendre sur le Vieux Port. Il est 14 heures et comme d’habitude, c’est le grand embouteillage. Devant la voiture du breton se trouve celle d’un Papi marseillais.

Le-dit Papi change de file en permanence, un coup à droite, puis à gauche, puis il revient à droite et ainsi de suite.

Ulcéré, le breton s’énerve et parvient enfin à le dépasser. Arrivé à la hauteur du papi, il se penche vers sa fenêtre de droite et hurle : « Alors le vieux, vous arrêtez de changer de file sans arrêt ! On roule à droite un point c’est tout ! »

Le brave papi, qui a sa fenêtre ouverte, regarde le breton d’un air complètement étonné et lui répond : « Oh fada ! Ici on est à MARSEILLE ! On roule ni à droite ni à gauche ! »

Le conducteur breton n’en croit pas ses oreilles et enchaîne : « Ah bon ! Et vous roulez où à MARSEILLE ? »

Le Papi lui rétorque alors : « Eh, comme d’habitude couillon, on roule à l’ombre ! »




Marie-Berthe, grâce aux progrès de la science, vient d'avoir un enfant à l'âge de 75 ans.
Ses voisines, Odette et Huguette, viennent lui rendre visite et voir le gamin.
- Vous le verrez plus tard ! Pour le moment ce n'est pas possible. Je vais vous faire du café en attendant.
L'après-midi avance et les voisines lui redemandent de voir le bébé.
- Non, non, c'est toujours pas possible.
Alors Odette demande:
- Mais... pourquoi ce n'est pas possible ?
- J'attends qu'il pleure, j'me rappelle plus où je l'ai mis.


À 1h du matin, sur un trottoir, un type complètement ivre essaie de faire entrer sa clé dans un réverbère.
Un agent de police qui fait sa ronde s'approche et lui dit gentiment :
- N'insistez pas, Monsieur... Personne n'habite ici...
- Mais si ! Vous ne voyez pas qu'il y a de la lumière au premier ?


L'archevêque doit engager un nouveau jardinier.
Le bedeau aimerait bien donner la place à son copain Ahmed, qui est au chômage.
Mais il sait que l'archevêque est très strict sur un point : tout le personnel doit être catholique.
Alors le bedeau a une idée.
- "Ahmed, on va dire que tu t'es converti il y a plusieurs années à la religion catholique."
- "Ti gentil, mais ci pas possible ! Moi, ji connais rien à ta religion catholique..."
- "Ne t'inquiète pas, Ahmed. Pour vérifier qu'un employé est un bon chrétien, Monseigneur pose toujours les mêmes questions.
- "Il va te demander qui était la mère de Jésus, tu répondras : Marie."
- "Qui était le père de Jésus, tu répondras : Joseph."
- "Comment est mort Jésus, tu répondras : sur la croix."
- "Arrête, ji m'rapellerai jamais tout ça !"
- "Je te le répète, ne t'inquiète pas, j'ai pensé à tout. Je marquerai les réponses sur ta tondeuse à gazon, tu n'auras qu'à les lire."
Ahmed est engagé.
Et le premier jour, alors qu'il tond la pelouse, l'archevêque s'approche de lui :
- "Ah ! Vous êtes le nouveau jardinier. Comment vous appelez- vous ?"
- "Ahmed, m'sieur Monseigneur."
- "Mais...vous n'êtes pas catholique ?"
- "Si, m'sieur Monseigneur. J'i m'suis converti."
- "Comme c'est beau ! Voyons si vous êtes un bon chrétien, savez-vous comment s'appelait la mère de Jésus ?"
Ahmed se penche sur sa tondeuse.
- "Marie."
- "Et le père de Jésus ?"
Ahmed se repenche sur sa tondeuse.
- "Joseph."
- "Très bien. Et comment Jésus est-il mort ?"
Nouveau coup d'oeil sur l'engin.
- "Sur la croix."
- "Parfait !"
L'archevêque s'éloigne, satisfait.
Et puis, pour être vraiment certain que ce musulman est devenu un bon chrétien, il revient sur ses pas :
- "Pourriez-vous également me dire les noms des deux larrons qui étaient de chaque côté de Jésus sur la croix ?"
Ahmed se penche sur sa tondeuse et relève la tête avec un grand sourire :
- "Black et Decker! "


Dentiste
Juste au moment où le dentiste se penche vers une patiente pour la soigner, il sursaute.
- Excusez-moi, madame, mais ce sont mes testicules que vous tenez.
- Je sais, répond la patiente... Nous allons tous les deux faire bien attention de ne pas faire mal à l'autre. D'accord.


Un homme va chez son médecin : son testicule gauche est enflammé.
Le toubib l'examine et lui dit d'un air assuré :
- "C'est une inflammation du testicule gauche. Ce n'est pas grave, je vous donne le téléphone d'un ami urologue."
Mais le doc se trompe et lui donne le numéro de son avocat .
Le bonhomme prend rendez-vous et part voir le soi-disant spécialiste.
L'avocat lui demande :
- "En quoi puis-je vous être utile, Monsieur ?"
Illico le malade baisse son pantalon et lui montre son testicule :
- "Je viens de la part de mon médecin traitant, comme vous pouvez le constater docteur j'ai le testicule gauche enflammé."
L'avocat le regarde hébété. Après un silence il lui dit :
- "Cher ami, excusez-moi, mais ma spécialité, c'est le droit !"
Le malade s'énerve alors :
- "Putain, c'est vraiment devenu un pays de cons, maintenant il y a un spécialiste pour chaque couille !"
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2014 - 09:48    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Un bonhomme, chaque fois qu'il passe devant un bistro, entend un mec lui crier:
- Cocu! Cocu!
Le bonhomme finit par tout raconter et à se plaindre à sa femme.
Le lendemain, alors qu'il passe devant le bistrot, le mec lui crie:
- Eh, cocu! cocu! cocu et rapporteur en plus !



Aux Urgences
Un homme est transporté aux urgences à l’hôpital avec les deux oreilles sérieusement brûlées.

- Comment est-ce arrivé ? Lui demande le médecin de service.

- Figurez-vous que j’étais en train de repasser une chemise, et voilà que le téléphone a sonné. Alors machinalement, j’ai porté le fer à mon oreille et j’ai fait : « Allô ! »

- D’accord pour l’oreille droite, je comprends, mais l’autre ?

- L’autre, c’est quand j’ai voulu appeler l’ambulance.


Abdel :
Docteur, j'y mal au do.
Médecin :
Comment cela se fait-il ? Quel travail faites-vous ?
Abdel :
Ji soulive les pierres, j'i les mis dans l'chariot, j'i discends les pierres plus loin, j'i soulive les pierre j'i les mis dans l'chariot, j'i discends les pierres plus loin...
Médecin :
Depuis quand faites-vous cela ?
Abdel :
J'i commince dimin.


Une mère à sa fille :
- Les voisines disent que tu couches avec ton fiancé !
La fille :
- Les gens sont des mauvaises langues, il suffit de coucher avec quelqu'un pour qu'aussitôt on dise que c'est ton fiancé !


Au bar des platanes, Zé et Doumé discutent devant leur quatorzième fly.
- Oh Doumé, qu’est tias fait ce ouiquende ?
- Je suis été à Maïre avé le pointu.
- Ah, ouais, et ça a pité ?
- Pité tu dis ? J'ai pris une voilà de sardine, comac !!
Et là Doumé, il écarte les bras au max pour montrer la taille de la sardine.
- Et encore, j'ai pas les bras assez longs !
- Doumé, tu me prend pour un anglais ou quoi ? ! Ça existe pas les sardines comme tu dis.
- La vie de ma sœur, Zé ! Tu le sais que je mens jamais aux collègues !! Té, tu m’as vexé, je te parle plus....
Jusqu'au dix-huitième fly, un silence de mort.
Puis Doumé prend sur lui et relance la discussion :
"Et toi Zé, ques t’ias fait ce ouiquende ??
Doumé condescend à répondre
- J’ai été à la chasse au poste que j’ai sous le Garlaban
- Ah ouais et ques t’ias fait ?
- Rien !
- Comme, rien ! Tu me prends pour un con ou quoi !!
- Non, je te dis, y avait rien !!! J'étais noir ce jour-là !!!
- Oh Zé, assure! Un chasseur comme toi, rien tu chopes!! Jamais je le crois !!!!!
La, Zé baisse le ton et dit :
- Bon, écoute, si tu me jure que t’ian parle à dégun. je te raconte. On est d‘accord ?
- Sur ! Zé, pas de lézard. Tu me connais!
- Bon alors voila, il m'est arrivé un engambi incroyable. Tu me jure que tu te la clave, hein.
- Zé, je te le jure...
- Alors voilà, samedi, j'étais à l’agachon depuis deux heures et j'entends atche de bruit dans les kékés. Putain tu me connais comme je dégaine ! Ni une ni deux, j'épaule, peng ..... Je sors et je vais voir. Putain, tu le crois ou non, c'était la vache à Monsieur Jean de Gémenos. Tu me connais, je rate rien... net, entre les deux yeux.
- Oh l’enc.... t’ias flingué la vache à Monsieur Jean !!!! Et alors, qu'es t’ias fait !!!
- Eh, ques tu crois. Je suis retourné à la voiture prendre la pelle-bèche et j'ai commencé à creuser.
- Ah ouais ? Et après ?
- Après ? J'avais presque fini le trou quand, au bout du chemin, qui je me vois arriver ?
- Et je sais pas moi. Dis-moi !!!!
- Monsieur Jean...
- Non !!!
- Et ouais... il doit chercher sa vache, je me suis dit.
- Oh Putain! Mauvaise limonade et alors, tu lui as dit quoi !!
- Rien.... Tu comprends, j’ai paniqué. J’avais le 12 chargée, alors...
- Nooooooon !!! Arrête !! T’ias pas étendu Monsieur Jean !! Tu déconnes complet là ??!!
- Hé Putain, mais ques tu voulais que je fasse.
- Mais t’iés calu complet!!! Et alors, après, ques t’ias fait!!!
- Après? Après, j’ai agrandi le straou et je l’ai mis avé sa vache. J’avais presque fini... et là la tuile....
- Quoi ? Quoi ?
- Madame Jean qui arrive juste en face de moi avec sa fille... j’avais pas trop le choix, tu comprends.....
- NON !!!! T’ias pas fait ça quand même...
Zé arrête... t’ies devenu complètement fou !!!!
- Alors là Doumé écoute moi bien, y a pas cinquante solutions :
- SOIT TU RETRECIS TA PUTAIN DE SARDINE SOIT, MOI, JE FAIS UN CARNAGE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Entre voisines :
« Carmen es-tu malade ? Je te le demande car j'ai vu sortir un docteur de chez toi ce matin »
« Ecoute, hier matin j'ai vu sortir un militaire de chez toi et c'est pas pour autant que tu es en guerre, pas vrai ??? »


Faites lire ça à madame, le CHAMPAGNE :
Ce vin est exceptionnellement riche en sels minéraux : sodium, calcium, magnésium et surtout en bi-tartrate de potassium (30 à 100mg/l).
Ce composé minéral a la propriété de favoriser la tonicité et la contraction des fibres musculaires lisses et striées renforce la systole cardiaque.
Riche en phosphore, aliment du système nerveux, il est un euphorisant naturel. Bactéricide, surtout intestinal, il une action tonique sur l'estomac.
Par son acidité naturelle, il combat le colibacille qui se développe en milieu alcalin.
Par son action désintoxiquante, il nettoie les vaisseaux, les dépôts calcaires, les parois vasculaires, fait obstacle à la sénescence, au rhumatisme.
Contre l'aérophagie et l'estomac paresseux, on dit de lui qu'il est le « lait du vieillard ».
On l'utilise contre les affections coronariennes et il aide ceux qui relèvent d'un infarctus et également contre l'arthrose et la goutte.



Un ingénieur, un comptable, un chimiste, un informaticien et un fonctionnaire se vantaient d'avoir un chien merveilleux.
Pour le démontrer, l'ingénieur dit à son chien : "Racine carrée, montre-nous ce que tu sais faire."
Le chien trotte jusqu'à un pupitre, prend du papier et un crayon et dessine rapidement un carré, un cercle et un triangle.
Le comptable dit à son chien nommé Chiffrier : "Démontre-leur ta compétence."
Le chien se rend dans la cuisine et revient avec une douzaine de biscuits et les place en 3 piles égales de 4 biscuits.
Le chimiste prétend que son chien peut faire beaucoup mieux : "Thermomètre, lui dit-il, fais ton numéro !"
Le chien ouvre le refrigérateur, prend un litre de lait, va se procurer un verre de 10 onces dans l'armoire et y verse exactement 8 onces de lait
sans en renverser une seule goutte.
L'informaticien croit bien les supplanter tous : Disque-dur, lui commande-t-il, impressionne-les avec ton tour!
Le chien s'installe devant un ordinateur, le fait démarrer, fait partir le programme anti-virus, envoie un email et installe un nouveau jeu.
Les quatre hommes se tournent vers le fonctionnaire et lui disent : "Et toi, qu'est-ce que ton chien peut faire ?"
"Pause-café, dit le fonctionnaire, montre-nous tes talents !"
Le chien se lève, mange les biscuits, boit le lait, efface tous les fichiers de l'ordinateur, assaille sexuellement le chien de l'ingénieur, prétend s'être
blessé au dos en le faisant, remplit un formulaire d'accident de travail et prend un congé maladie de six mois.
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
NScaleGuy
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 3 419
Prénom: Guy
Echelle(s) pratiquée(s): N...et courte....!

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2014 - 16:35    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

............


Une femme commence une partie de golf.
Elle frappe sa balle et voit celle-ci heurter un homme qui joue son parcours pas loin d'elle.
Elle le voit mettre immédiatement ses mains serrées entre ses deux jambes et tomber au sol.
Elle se presse d'aller le voir.
Il est tordu de douleur au sol dans la position fétale.
Elle lui demande pardon et lui explique ensuite qu'elle est physiothérapeute et qu'elle sait qu'elle pourrait diminuer sa douleur s'il la laissait faire.

Oaouooh....Nnooon...Non...Ce n'est pas nécessaire, tout va aller pour le mieux tout à l'heure' dit-il avec le souffle court.
Mais elle insiste pour lui faire un traitement et finalement il se laisse faire.
Gentiment, elle lui enlève les mains d'entre les jambes, ouvre son pantalon et place ses mains à l'intérieur en le massant...délicatement...
Après quelques minutes, elle lui demande :
'Comment vous sentez-vous ?'

'Ça fait du bien, mais j'ai toujours mal au pouce!'...
_________________
.

Le bonheur ne tiens pas tant dans la destination, que dans la façon de voyager.........!
Revenir en haut
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2014 - 19:42    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Une journaliste de CNN avait entendu parler d'un très vieux juif qui se rendait deux fois par jour prier au mur des lamentations, depuis toujours.
Pensant tenir un sujet, elle se rend sur place et voit un très vieil homme marchant lentement vers le mur.
Après trois quarts d'heure de prière et alors qu'il s'éloigne lentement, appuyé sur sa canne, elle s'approche pour l'interviewer.
- "Excusez-moi, monsieur, je suis Rebecca Smith de CNN. Quel est votre nom ?"
- "Moshe Rosenberg" répond-t-il.
- "Depuis combien de temps venez-vous prier ici ?"
- "Plus de 60 ans" répond-t-il.
- "60 ans ! C'est incroyable ! Et pour quoi priez-vous ?"
- "Je prie pour la paix entre les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans. Je prie pour la fin de toutes les guerres et de la haine. Je prie pour que nos enfants grandissent en sécurité et deviennent des adultes responsables, qui aiment leur prochain.."
- "Et que ressentez-vous après 60 ans de prières ?"
- "... J'ai l'impression de parler à un mur."


Pourquoi les jeunes femmes Israéliennes vont au Kotel ("Mur occidental") avant le mariage ?
Pour s’habituer à parler à un mur !


Capitaine Ramotte
Figure bien connue à Marseille, le capitaine Ramotte, un ancien de la marine marchande, s’est lancé dans les affaires, ce qui l’amène à monter chaque semaine à Paris.
Un jour, alors qu’il s’apprête à partir, sa femme, une valise à la main, lui dit :
- Chéri ! Je t’ai fait une surprise… Je viens avec toi !
- J’aimerais tellement, répond le capitaine Ramotte qui n’en pense pas un mot, mais c’est impossible : les trains sont complets, et j’ai une chambre d’une personne…
- Je me suis occupée de tout ! J’ai pris mon billet et prévenu ton hôtel. Je serais tellement heureuse que nous passions une soirée parisienne ensemble…
Ils arrivent à Paris, s’installent à leur hôtel, et le soir, au moment où ils vont pour sortir, le concierge accourt :
- J’ai fait réserver votre table au Crazy Horse Saloon, capitaine Ramotte…
- Comment ? fait l’épouse. Tu vas voir les femmes nues quand tu montes à Paris ?
- Jamais, ma douce. C’est pour te faire plaisir que j’ai demandé au concierge de nous réserver un bon spectacle.
- Ah…
Dehors un taxi les attend :
- Au Crazy Horse, capitaine Ramotte ?
- Comment ce chauffeur le sait-il ? interroge la femme de plus en plus soupçonneuse.
- Parce que le portier lui a indiqué notre destination. C’est ça les grands hôtels !
A peine ont-ils pénétré dans le cabaret que le maître d’hôtel se précipite :
- Capitaine Ramotte, je vous ai réservé notre meilleure table…
- Ose me dire que tu n’es pas un habitué ? murmure la dame.
- J’ose, ma bien-aimée. Je ne viens jamais dans cet établissement ! C’est l’hôtel qui a demandé une très bonne table à notre nom…
Le spectacle commence.
Une superbe fille entame un strip-tease éblouissant.
Quand elle arrive à la dernière pièce de nylon, qu’elle fait glisser lentement le long de ses jambes, l’assistance retient son souffle.
Elle fait tournoyer au-dessus de sa tête le triangle bordé de dentelle, et lance d’un voix coquine :
- C’est pour qui la petite culotte ?
Et toute la salle répond en chœur :
- Pour le capitaine Ramotte !
Dans le taxi qui les reconduit à leur hôtel, sa femme, qui s’était contenue en public, explose :
- Espèce de salaud ! Minable ! Espèce de ceci… de cela…
Et elle le traite de tous les noms d’oiseaux.
Alors le chauffeur se retourne et dit :
- Capitaine Ramotte, Dieu sait si on en a ramené des pouffiasses à votre hôtel, mais comme celle-là jamais !


Qu'est ce qui est le plus douloureux quand un Homme veut se transformer en femme ?
L'ablation du cerveau !!



Le petit-fils
Pour l’anniversaire de son petit-fils de trois ans, un grand-père décide de passer quelques jours chez sa fille. Il arrive le premier soir sur le coup des 21 heures, embrasse sa fille, son gendre, et s’enquiert de la santé du petit.
- Tu sais, papa, répond sa fille, il vient juste de monter se coucher, tu peux aller le voir si tu veux.

Le grand-père monte dans la chambre du petit, ouvre la porte et voit le garçonnet derrière le lit, la tête baissée, les mains jointes appuyées sur la couverture. Ne voulant pas le déranger durant la prière du soir, il s’agenouille de l’autre côté du lit et commence à prier.
- Dis pépé, qu’est-ce que tu fais ?
- La même chose que toi, mon petit
- Mais… y’a pas de pot de ton côté!!!



Un jour, un homme rentre chez lui avec un chien minuscule qu'il a acheté le jour même et annonce fièrement à son épouse :
- Regarde chérie ! Je t'ai acheté un chien pour te protéger quand tu sortiras toute seule et pour garder la maison. La jeune femme regarde avec étonnement le chien qui est à peine plus grand qu'un lapin et dit à son mari :
- Mon amour, crois-tu vraiment qu'un si petit chien pourra me protéger ? Regarde-le, il n'a pas l'air bien méchant. Il ne ferait même pas peur à un enfant de 2 ans.
- Je sais ma biche, il ne paie pas de mine mais c'est un chien d'une race très spéciale, élevée uniquement au Japon et, tient-toi bien, il fait du karaté. Viens avec moi dehors je vais te montrer. Une fois dehors, le mari dit au chien :
- Karaté râteau !
Alors le petit chien se précipite sur le râteau qui était au milieu du jardin. Avec ses pattes avant il donne de grands coups sur le râteau, si bien qu'en un rien de temps, le râteau est transformé en un tas de petites brindilles...
Afin de convaincre totalement son épouse, le mari dit au chien :
- Karaté barbecue !
Et l'animal se jette sur le barbecue en briques, lui assène de nombreux coups de pattes. Une minute après, à la place du barbecue il ne reste plus qu'un tas de gravats.
Attiré par le bruit qu'a fait la démonstration un voisin arrive et demande ce qui se passe. Ravie d'avoir désormais un chien pour la protéger, la jeune femme lui explique :
- C'est notre chien, il est incroyable !!! Il fait du karaté !
Le voisin regarde alors le petit chien et dit avec un large sourire :
- Karaté, mes couilles...



Attention : Il y a quand même une morale à cette histoire ! ! !
J'étais un jeune homme très heureux.
Ma petite amie et moi sortions ensemble depuis plus d'un an et nous avions décidé de nous marier.
Seule ombre au tableau : sa jeune et magnifique Soeur.
Très sexy, ma future belle-soeur avait 22 ans, portait toujours des tee-shirts moulants et la plupart du temps sans soutien gorge.
Chaque fois qu'elle se penchait en avant, elle m'offrait alors une vue plus que magnifique.
Ce qui me gênait c'est, que manifestement, elle ne se comportait ainsi qu'avec moi !
Un jour ma future belle-soeur me téléphona pour me présenter les faire parts de mariage.
A mon arrivée, elle était seule et me susurra aussitôt qu'elle avait des sentiments pour moi, qu'elle me désirait ardemment et qu'elle voulait être à moi, avant mon mariage avec sa soeur.
J'étais assommé et incapable de répondre quoi que ce soit.
Elle me dit :
- "Je monte à l'étage dans ma chambre si tu es prêt pour l'aventure, rejoins-moi."
J'étais comme paralysé et la regardais monter.
Je restais immobile un moment et me précipitais alors vers la porte d'entrée, j'ouvrais la porte et courais vers ma voiture.
Et soudain, quelle ne fut pas ma surprise ! Toute ma future belle-famille était là qui m applaudissait.
Les yeux plein de larmes, mon beau-père me prit dans ses bras et me dit :
- "Nous sommes heureux que tu aies passé notre petit test avec succès. Nous ne pouvions rêver d'un meilleur mari pour notre fille. Bienvenue dans notre Famille".
Morale de cette histoire :
IL FAUT TOUJOURS RANGER SES PRÉSERVATIFS DANS SA VOITURE !!!


Simone la belle-mère arrive à la maison et trouve son gendre furieux, en train de faire ses bagages.
- Mais qu’est-il arrivé, Manu ?
- Qu’est-il arrivé ? Je vais te le dire ! J’ai envoyé un télégramme à ma femme en disant que je rentrais de voyage aujourd’hui. Je suis arrivé chez moi et devines ce que j’ai trouvé ?… Ma femme, oui ma Marie, avec un mec tout nu dans notre lit conjugal ! C’en est fini de notre mariage, je pars pour toujours !
- Du calme dit la belle mère ! Il y a quelque chose de bizarre dans cette histoire, ton épouse ne te ferait jamais une chose pareille ! Attends une minute, je vais vérifier ce qui s’est passé.
Quelques instants plus tard, Simone est de retour avec un grand sourire…
- Alors, je te l’avais dit qu’il devait y avoir une explication simple… Marie n’a pas reçu ton télégramme !


Un type décide de faire son baptême de l'air.
Il se rend dans un aéroclub et engage la conversation avec le pilote :
" Voilà... J'aimerais faire mon baptême de l'air mais je voudrais un vol à sensation, pas les petits vols pépères que vous réservez aux touristes "
" Pas de problème, si vous êtes amateur de sensations fortes,vous allez en avoir "
Le type et le pilote montent donc dans un petit avion.
L'avion prend de la vitesse... il roule de plus en plus vite mais ne décolle pas !
Il fonce droit sur un arbre !
Au dernier moment, le pilote tire sur le manche et l'avion décolle en frôlant les branches de l'arbre...
Le pilote entend son client assis derrière lui dire :
" Ça, je m'y attendais !"
L'avion a maintenant pris de l'altitude.
Comme le type ne semble pas avoir eu peur au décollage, le pilote tente la figure de "la feuille morte".
Il coupe le moteur de l'avion et ce dernier chute vers le sol.
L'avion part en vrille, le sol se rapproche de plus en plus vite et au dernier moment, le pilote remet les gaz et tire sur le manche !
L'avion fait un rase-mottes et reprend de l'altitude.
Le pilote entend son client dire :
" Ça, je m'y attendais aussi ! "
Énervé, le pilote bascule l'avion sur le dos.
Il vole ainsi un petit moment puis enchaîne les loopings.
Lorsqu'il termine ses acrobaties, le pilote entend le type dire :
" Ça, par exemple, je ne m'y attendais pas ! "
Comme le client a enfin eu les sensations fortes demandées, le pilote pose le petit avion en douceur..
Après avoir atterri, il dit à son client :
"J'ai cru que je n'arriverais jamais à vous faire peur ! Vous n'arrêtiez pas de dire "ça, je m'y attendais !"
" Écoutez bien ! " dit le type " Quand j'ai dit ça, je m'y attendais ! au moment du décollage, c'est parce que j'ai pissé dans mon pantalon tellement j'ai eu peur! Ensuite, quand l'avion a chuté vers le sol, j'ai dit ça, je m'y attendais ! parce que j'ai chié dans mon pantalon tellement j'ai eu peur ....... Par contre, quand vous avez volé sur le dos et fait les loopings à l'envers, tout est remonté dans le col de ma chemise, et ça, je ne m'y attendais pas ...!!! "


Chimon ne savait pas trop quoi choisir comme cadeau d'anniversaire pour sa belle-mère.
Finalement, en désespoir de cause, il opta pour l'achat d'une concession funéraire dans un cimetière très huppé de la ville.
Un an plus tard, pour le nouvel anniversaire de sa belle-mère, Chimon ne lui achète rien.
La belle-mère ne manque pas de lui faire remarquer son oubli :
- Alors Chimon, mon fils, tu ne m'aimes plus ? Tu n'as plus de considération pour ta belle-maman ?
- C'est à dire belle-maman, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que vous ne vous étiez pas servi de mon cadeau de l'année dernière...


L’accident de travail
Monsieur l’assureur,
Je vous écris en réponse à la demande d’informations complémentaires concernant mon accident de travail du 8 novembre dernier.
J’ai précisé : « manque de chance » dans la case réservée aux « causes du sinistre » et vous me demandez des précisions.
Je suis couvreur de formation, le jour de l’accident, je travaillais seul sur le toit d’un immeuble de 6 étages.
Une fois le travail terminé, cet après-midi-là, j’ai constaté qu’il restait environ 280 tuiles, ce qui représente un poids de près de 120 kg .
Plutôt que de descendre les tuiles à la main, j’ai décidé de les placer dans un monte-charge manuel qui fonctionnait grâce a une poulie fixée au 6° étage.
J’ai donc chargé les tuiles dans la caisse du monte-charge sur le toit et suis redescendu au bas de l’immeuble pour procéder à la descente du chargement.
Je tenais fermement la corde pour assurer la sécurité de cette manœuvre. Comme vous le noterez dans mon fichier médical ci-joint, mon poids est actuellement de 68 kg.
Dés que le monte-charge s’est retrouvé suspendu en l’air, j’ai été irrésistiblement attiré vers le haut et, je le reconnais, n’ai pas eu la présence d’esprit de lâcher la corde.
J’ai donc progressé à grande vitesse vers le haut de l’immeuble et, au niveau du troisième étage, j’ai rencontré le monte-charge qui, lui, progressait à la même vitesse en sens inverse.
Cela explique la fracture du crâne que je vous ai mentionnée dans mon courrier précèdent.
Mon ascension s’est toutefois ralentie au niveau du 6° étage et s’est arrêtée lorsque mon index et mon majeur se sont retrouvés coincés dans la poulie.
Cela détaille les nombreuses fractures de ma main droite que j’avais mentionnées.
Suspendu en l’air et malgré la douleur intense, je n’ai pas lâché prise.
Mais au même moment, le monte-charge percuta le sol à vive allure, ce qui brisa net le fond de la caisse.
Toutes les briques éclatèrent et se répandirent sur le sol.
Le monte-charge endommagé pesait à présent environ 20 kg, si bien que, comme je tenais toujours fermement la corde, j’ai commencé une rapide descente vers le bas.
Au niveau du troisième étage, comme vous l’imaginez, j’ai rencontré le monte-charge qui remontait à très grande vitesse, ce qui explique les quatre dents cassées et les deux côtes enfoncées que je vous ai reportées précédemment.
Cette percussion du monte-charge a toutefois ralenti quelque peu ma descente si bien que mon atterrissage sur le tas de tuiles brisées ne m’a causé qu’une simple fracture du genou.
Le fait que je ne mentionne nulle part dans ce rapport la cause exacte de l’enfoncement de la cage thoracique que j’ai pourtant déclaré dans ma lettre précédente ne vous aura sans doute pas échappé.
J’ai en effet le regret de vous informer que me retrouvant ainsi étendu sur un tas de tuiles brisées avec de multiples fractures, je n’ai pas eu la présence d’esprit de tenir la corde quelques secondes de plus.
J’étais donc dans l’incapacité totale de bouger lorsque le monte-charge de 20 kg a entamé sa rapide redescende…
Très cordialement.
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
Alexandre Zelkine
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2007
Messages: 39 201
Prénom: Alexandre
Echelle(s) pratiquée(s): Sn3 (1/64)

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2014 - 20:55    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

excalibur34 a écrit:
- "Depuis combien de temps venez-vous prier ici ?"
- "Plus de 60 ans" répond-t-il.

Il y a 60 ans, nous étions en 1954. Les Juifs n'ont pas eu accès au Mur des Lamentations (en Jordanie) avant 1967. Rolling Eyes
(Il est vrai qu'ils pouvaient y aller avant 1948...).
_________________
Nihil mirari, nihil lacrimari, sed intelligere (Spinoza)
Revenir en haut
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Mer 10 Sep 2014 - 14:05    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

gninn gninn gnin gninininin!!!!!!!!!!



Le directeur d’un hôpital rattrape un patient pied nu qui sort en courant de son établissement :

- Mais enfin monsieur pourquoi vous êtes vous enfui du bloc opératoire ?

- C’est parce que l’infirmière a dit : « Allons soyez courageux ce n’est qu’une appendicite, c’est simple comme opération ! »

- Et alors ! Elle a dit ça pour vous rassurer !

- Ce n’était pas à moi qu’elle le disait mais au chirurgien !



C'est l'histoire d'un parisien à la chasse. Il s'est levé très tôt et il est toujours bredouille. Soudain, il aperçoit une perdrix en vol. Il la vise, la touche et la voilà qui tombe sur le toit d'une ferme.
Prudemment, le Parisien rentre dans la ferme. Le fermier sort soudain et lui demande pourquoi il entre ainsi dans une propriété privée.
Le Parisien lui explique alors toute l'histoire : il désire récupérer cette perdrix.
Le fermier répond que comme elle est chez lui, il entend bien la conserver.
Le parisien insiste : C'est la seule chose qu'il a réussit à avoir depuis le matin très tôt.
Le fermier lui propose alors un jeu : A tour de rôle, ils vont se donner un coup de pied dans les parties sensibles, le premier qui arrête à perdu, le fermier commence.
Pour le Parisien, c'est à prendre ou à laisser... Il accepte.
Le fermier lui donne un coup incroyable avec ses gros sabots.
Apres s'être remis de ses émotions, le Parisien se prépare à son tour, lorsque le fermier, tout content, lui dit :
Tu as gagné !




Un petit gamin se lève pendant la nuit pour aller aux toilettes.
En passant devant la chambre de sa grande soeur, il entend du bruit.
Il colle son oreille à la porte et entend sa Soeur qui dit :
« Ho, c'est bon, c'est Bon...! »
Le lendemain matin, pendant le petit déjeuner avec toute la famille, il demande au copain de sa soeur :
« Dis Pierre, c'est quoi que tu donnais à manger à Valérie pendant la nuit, elle disait que c'était bon ? »
Pierre très embarrassé :
« Ha oui, c'était du chocolat. »
« Ha, Ha, menteur va ! Ce n'est pas vrai, c'était du saucisson. J'ai retrouvé la peau en-dessous du lit !


Une femme à son mari :
- J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi.
- Vas-y...
- Je te quitte …
- Ah ! ... Et la mauvaise nouvelle, c'est quoi ?


L’eurofrançais
La Commission Européenne a finalement tranché : après la monnaie unique, l’Union Européenne va se doter d’une langue unique, à savoir… le français.
Trois langues étaient en compétition : le français (parlé dans le plus grand nombre de pays de l’Union), l’allemand (parlé par le plus grand nombre d’habitants de l’Union) et l’anglais (langue internationale par excellence).
L’anglais a vite été éliminé, pour deux raisons : il aurait été le cheval de Troie économique des Etats-Unis et les Britanniques ont vu leur influence limitée au profit du couple franco-allemand à cause de leur réticence légendaire à s’impliquer dans la construction européenne.
Le choix a fait l’objet d’un compromis, les Allemands ayant obtenu que l’orthographe du français, particulièrement délicate à maîtriser soit réformée, dans le cadre d’un plan de cinq ans, afin d’aboutir à l’eurofrançais.
1. La première année, les sons actuellement distribués entre ‘s’, ‘z’, ‘c’, ‘k’ et ‘q’ seront répartis entre ‘z’ et ‘k’, ze ki permettra de zupprimer beaukoup de la konfuzion aktuelle.
2. La deuzième année, on remplazera le ‘ph’ par ‘f’, ze ki aura pour effet de rakourzir un mot komme ‘fotograf’ de kelke vingt pour zent.
3. La troizième année, des modifikazions plus draztikes seront pozzibles, notamment ne plus redoubler les lettres ki l’étaient ; touz ont auzi admis le prinzip de la zuprezion des ‘e’ muets, zourz éternel de konfuzion, en efet, tou kom d’autr letr muet.
4. La katrièm ané, les gens zeront devenu rézeptif à dé changements majeurs, tel ke remplazé ‘g’, zoi par ‘ch’, – avek le ‘j’ – zoi par ‘k’, zelon les ka, ze ki zimplifira davantach l’ékritur de touz.
5. Duran la zinkièm ané, le ‘b’ zera remplazé par le ‘p’ et e ‘v’ zera lui auzi apandoné – au profi du ‘f’, éfidamen – on kagnera ainzi pluzieur touch zur no klafié. Un foi ze plan de zink an achefé, l’ortograf zera defenu lochik, et lé chen pouron ze komprendr et komuniké.


Deux blondes en voiture, un oiseau chie sur le pare-brise..
L'une dit :
- Va falloir l'essuyer.
L'autre rétorque :
- Il est déjà trop loin...


Le barrage de police
Un homme âgé est arrêté par un barrage de police vers 2 heures du matin.
Le policier lui demande où il va à cette heure de la nuit.
L’homme répond :
« Je me rends à une conférence sur l’abus d’alcool et ses effets sur le corps humain, ainsi que sur le tabac et les soirées tardives. »
Le policier pas convaincu demande alors :
« Vraiment, et qui est ce qui donne cette conférence à une heure pareille ? »
L’homme répond :
« Comme d’habitude, ça va être ma femme. »




C'est l'histoire d'un gars qui parle avec son pote dans un bar. Il commence à se faire tard. Le gars dit à son pote:
- Ah non! Il est tard! Ma femme va m'engueuler en entrant dans la maison !
Son pote lui répond:
- Moi, j'ai un truc dans ce temps-là. J'entre dans la maison sans faire de bruit. Puis, dans la chambre, sous les couvertures, je lui fait l'amour comme une bête.
Le gars lui demande:
- Hein ? T'es sûr ?
Après que son copain l'ait rassuré, le gars part chez lui. Il entre dans la maison, dans la chambre à coucher puis se glisse sous les couvertures. Là, c'est la folie. La femme, les deux jambes en l'air, se met à jouir comme une déchaînée. Les ébats terminés, l'homme, content de son coup, se lève pour aller aux toilettes. En ouvrant la porte, il tombe nez à nez avec sa femme. Sa femme lui dit en chuchotant :
- Fait pas de bruit ma mère dort dans notre lit.



Un mec entre dans la chambre, une chèvre dans les bras.
Sa femme allongée sur le lit était en train de lire un livre.
L'homme dit :
- "Regarde chérie, c'est la vache que je baise quand t'as des migraines."
La femme répond :
- "Si t'étais pas con à ce point tu te rendrais compte qu'il s'agit d'une chèvre."
L'homme sourit :
- "Si t'étais pas conne à ce point, tu comprendrais que je parlais à la chèvre...."


C'est un gamin qui vient discrètement ouvrir la porte de la chambre de ses parents.
Il voit sa mère faire, ce qu'on nomme, une gâterie à son père.
Il referme doucement la porte et s'en va en secouant la tête et se dit :
- "Quand je pense qu’ils veulent me faire rencontrer un psy parce je suce mon pouce !"


La moumoute du comte
Monsieur le comte vient de mourir.
Il tenait à ce que personne ne le voie sans sa moumoute qu’il n’enlevait que la nuit, on le couche dans le cercueil avec la perruque sur la tête.
Mais dans cette position elle glisse, impossible de la faire tenir droite.
Après de multiples tentatives, la veuve se désespère.
Alors le croque-mort lui dit :
- Ne vous inquiétez pas, je vais vous arranger ça !
Un quart d’heure plus tard, il vient la prévenir que c’est fait : la moumoute reste parfaitement droite.
- Oh, merci, merci ! Combien vous dois-je ? dit la comtesse.
- Rien du tout ! Pour un malheureux clou…


Un homme s'étonne auprès de son copain :
- Quoi ! Toi, si pudique, tu as emmené ta femme, cet été, dans un camp de nudistes ?
- Oui, au moins, pendant un mois, elle ne s'est pas plainte de n'avoir rien à se mettre !


Un monsieur âgé a un sérieux problème.
Il est complètement sourd depuis plusieurs années.
Il va voir son médecin qui lui prescrit un nouvel appareil auditif haut de gamme.
Au bout d'un mois, il retourne voir son médecin qui lui dit :
- " Votre famille doit être contente de voir que vous entendez très bien ?"
L'homme répond :
- " Oh, je n'ai pas encore dit à ma famille que j'avais un appareil. Je ne fais que m'asseoir et écouter les conversations. J'ai déjà changé trois fois mon testament..."



C'est un couple qui vient de se coucher. Le type a vraiment envie de faire l'amour. Mais sa compagne réplique qu'elle a un rendez-vous chez le gynécologue et elle veut rester fraîche.
Un peu plus tard, le type lui refait des avances et elle refuse pour le même motif. Puis dans l'obscurité de la chambre à coucher, il dit:
- Oui mais, tu n'as pas de rendez-vous chez le dentiste demain!




Remède radical
C’est un pharmacien qui, en arrivant au travail vers dix heures, voit un gars debout l’air crispé, se tenant d’une main près de la porte sur le mur extérieur.

Notre ami pharmacien demande à sa charmante employée :
- C’est quoi l’affaire du gars dehors ?
- A l’ouverture ce matin, il est venu acheter du sirop pour la toux, mais je n’en ai pas trouvé !!!! Alors je lui ai vendu une bouteille de laxatif et le gars l’a bue sur place.

Le pharmacien, choqué, hurle : « TU NE PEUX PAS SOIGNER UNE TOUX AVEC DU LAXATIF !!!! »

La jolie employée répond d’une voix douce : « Bien sur que si, vous pouvez… Regardez, maintenant, il n’ose plus tousser !!! »




Dans un foyer pour seniors, deux hommes âgés sont assis sur un banc.
L'un d'eux se tourne vers l'autre et dit :
- Jos, j'ai 83 ans, j'ai mal partout et j'ai des difficultés à marcher.. Je sais que tu as mon âge. Comment vas-tu ?
- Je me sens comme un nouveau-né !
- Vraiment, comme un nouveau-né ?
- Oui, pas de cheveux, pas de dents et des couches-culottes ... !


Ma femme m’a dit :
- Chéri, dis-moi ce que tu préfères : Une femme jolie ou une femme intelligente ?
- Ni l'une ni l'autre, mon amour, tu sais bien que je n'aime que toi !


Désespérément blonde.
Une blonde est avec son copain dans une voiture garée à l’abri des regards indiscrets.
Ils s’embrassent tendrement et langoureusement quand le garçon lui propose :
- Tu ne veux pas aller sur la banquette arrière ?
La blonde fait la moue, et refuse l’invitation.
Le garçon, courtois, ne brusque pas les choses.
Les 2 amoureux repartent de plus belle dans des embrassades sans fin…
Au bout de quelque temps, le garçon réitère sa proposition :
- Tu ne veux pas aller sur la banquette arrière ?
La blonde ne semble décidément pas d’accord.
Le garçon reste dubitatif, car tout se passe bien et il ne comprend pas les motifs de son refus.
Il lui demande :
- Mais pourquoi ne veux-tu pas aller sur la banquette arrière?
La blonde lui répond :
- Parce que je préfère rester avec toi !!!


Les femmes sont comme des miroirs.
Elles réfléchissent mais ne pensent pas.


- Un jour, une petite fille demande à sa mère :
- Dis maman, comment ils sont nés les tout-premiers parents ?"
- Hé bien, lui répond sa maman, c'est Dieu qui a créé les premiers parents humains, Adam et Ève. Adam et Ève ont eu des enfants qui plus tard sont devenus parents à leur tour et ainsi de suite. C'est ainsi que s'est formée la famille humaine.
- Deux jours plus tard, la fillette pose la même question à son père. Celui-ci lui répond :
- Tu vois, il y a des millions d'années, les singes ont évolué lentement jusqu'à devenir les êtres humains que nous sommes aujourd'hui."
La petite fille toute perplexe retourne aussitôt voir sa mère :
- Maman ! Comment c'est possible que tu me dises que les premiers parents ont été créés par Dieu et que papa me dise que c'était des singes qui ont évolué ?
La mère lui répond avec un sourire :
- C'est très simple ma chérie. Moi je t'ai parlé de ma famille et ton père te parlait de la sienne.
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Jeu 11 Sep 2014 - 17:57    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Le soir, dans la chambre, un homme, nu devant la glace, contemple son sexe, et dit fièrement à sa femme :
- J'en aurais trois centimètres de plus, je serais le roi ! Et elle lui répond:
- T'en aurais trois de moins, tu serais la reine ...


Le clin d’oeil
C’est un gars qui est affublé d’un tic très marqué: il cligne de l’œil droit tout le temps. Ce gars est justement en train de postuler pour une place de commercial, et en ce moment, il passe son entretien d’embauche.

L’employeur lui dit :
– C’est incroyable. Vous êtes diplômé des meilleures écoles de commerce, vos recommandations sont excellentes, et votre expérience est sans commune mesure par rapport à celle des autres candidats… Normalement, je vous embaucherais sans réfléchir… Pourtant, je pense qu’un commercial affublé d’un tic comme le votre aurait tendance à perdre des clients en leur faisant peur. Je suis désolé, mais je ne peux pas vous embaucher.

Le gars répond :
– Attendez, mon tic disparaît si je prends deux aspirines. Je vous assure !
– Vraiment ? Je ne demande qu’à vous croire. Montrez-moi !

Alors le gars fourre les mains dans ses poches et commence à en sortir toutes sortes de préservatifs des rouges, des bleus, des fluorescents, des parfumés…. et finalement, il sort une boite d’aspirine. Il l’ouvre, prend deux comprimés, les avale, et hop, les clignements de l’œil cessent peu à peu.
Le patron est assez surpris :

– Eh bien, vous avez dit vrai. Cependant, je suis le patron d’une compagnie respectable, et je n’ai pas l’intention d’employer quelqu’un qui court les filles parmi tout le pays !
– Courir les filles ? Que voulez-vous dire ? Je suis marié et très heureux en ménage !
– Alors comment expliquez-vous tous ces préservatifs ?
– Ah ça ?! Vous êtes déjà entrés dans une pharmacie, en clignant de l’œil, et en demandant de l’aspirine ?



Ce sont deux blondes qui font une balade à bicyclette.
L'une descend de sa bicyclette et se met à dégonfler ses deux pneus.
- Mais qu'est-ce que tu fabriques ? demande sa copine.
Mon siège est trop haut, lui répond l'autre.
Aussitôt, celle-ci descend de sa bicyclette, met son siège à la place de son guidon et son guidon à la place de son siège.
Son amie lui demande à son tour
- Et toi ? Que fais-tu ?
- Je retourne chez moi, t'es trop conne....


Deux blondes sous la douche.
- Passe-moi un autre shampoing, s'il te plaît !
- T'en as un à côté de toi...
- Je sais , mais celui là c'est pour cheveux secs et j'ai les cheveux mouillés !


La visite présidentielle.
La maîtresse d ‘école annonce aux enfants une grande nouvelle :
« Cet après-midi, déclare-t-elle ravie, M. François Hollande vient visiter notre école. C’est un grand honneur. Pour l’occasion, j’aimerais que chacun d’entre vous lui fasse une petite surprise ou lui prépare une petite phrase gentille ».
Grande effervescence dans la petite classe. Les enfants sont tout excités et réfléchissent à leur cadeau ou à leur phrase.
La maîtresse commence à les interroger :
- Toi, Juliette, tu as prévu quoi ?
- Je vais lui faire un joli dessin, répond la gamine sûre de son effet.
- Formidable ! répond la maîtresse.
- Et toi, Stéphane ?
- Moi, je vais demander à ma maman de lui faire des petits gâteaux .
- C’ est parfait, ça ! répond la maîtresse visiblement emballée.
- Et toi, Nicolas ?
-Ben, Maîtresse, ma chatte vient juste d ‘avoir des petits. Je dirai à Monsieur François Hollande que j ‘ai 6 chatons socialistes à la maison !
- Excellent, Nicolas, c’est une très bonne idée. Je suis sûr qu’il sera ravi ! Bravo !
La maîtresse est sur un nuage.
L’après-midi arrive et le Président visite les classes une à une.
Arrivé dans la dernière, il félicite la maîtresse pour son travail, puis les enfants apportent les cadeaux et font moult compliments.
Arrive le tour du petit Nicolas qui dit :
- Madame, ma chatte, elle a eu 6 petits, et ben y en a 2 qui sont socialistes !
François Hollande d’abord interloqué, part d’un grand éclat de rire et complimente Nicolas pour ses chatons.
Quand il quitte les lieux, la maîtresse, encore sous le charme de sa rencontre s’approche de Nicolas et lui demande par curiosité :
- Nicolas, c’était très bien, mais pourquoi lui as-tu dit qu’il y avait que 2 chatons sur 6 qui étaient socialistes, alors que ce matin tu m’avais dit les 6 ???
- Ben, maîtresse, entre temps, il y en a déjà 4 qui ont ouvert les yeux !



Un homme demande à son médecin :
- Et ça va me coûter combien, ce nouveau traitement qui pourrait guérir ma belle-mère ?
- Entre 3000 et 4 000 euros.
- Laissez tomber, docteur. Les pompes funèbres m'ont fait une offre plus raisonnable.


Une blonde va consulter son psy :
- Cette nuit, j'ai encore fait un rêve terrifiant qui me poursuit depuis l'enfance, docteur.
- Racontez-moi ça.
- Je suis devant une porte que je dois absolument ouvrir. Alors je pousse, je pousse et j'ai beau pousser de toutes mes forces, elle refuse de s'ouvrir.
- Hummm... Je vois...
- Ça dure comme ça toute la nuit et au réveil je suis complètement épuisée et dans un état d'angoisse indescriptible. C'est grave, docteur ?
- Intéressant... Même à moi, ça me fout la trouille. Et sur cette porte, il y a quelque chose d'écrit ?
- Oui... Il y a écrit : "TIREZ".


Une nouvelle prostituée vient juste de passer une heure avec son tout premier client.
Lorsqu'elle revient, les "vétérantes" se rassemblent autour d'elle pour lui demander comment ça s'est passé, pour avoir les détails.
- Bien, dit la nouvelle, c'était un beau grand matelot musclé.
- Qu'est-ce qu'il voulait faire? demandent les autres filles, toujours curieuses de connaître les fantasmes bizarres du client.
- Je lui ai demandé de payer d'avance, comme vous me l'aviez dit.
Je lui ai dit qu'une baise, c'était 200 francs, mais il m'a dit qu'il n'en voulait pas autant.
Alors je lui ai dit qu'une pipe, c'était 100 francs, mais il m'a dit que c'était trop.
Alors je lui ai demandé combien il avait et il m'a dit qu'il avait 50 francs.
Alors je lui ai dit que pour 50 francs, je pouvais lui faire un service manuel.
Il a accepté.
- Et puis, demandent les autres filles, qu'est-ce qui s'est passé ?
- Ben, il a sorti son "engin". J'ai mis une main dessus, puis l'autre main au-dessus de la première, puis la première main au-dessus de la deuxième. C'était énoooorme!
- Oh mon Dieu, c'est incroyable!! Et qu'est-ce que tu as fait ?!
- Je lui ai prêté 150 francs.



Une femme rentre des commissions et trouve son mari au lit avec une jeune et charmante demoiselle. L'homme saute hors du lit et dit :
- Chérie, je peux tout t'expliquer ! Sur le chemin en rentrant du golf, j'ai vu cette pauvre fille sur le bord de la route. Je l'ai prise en stop et je lui ai demandé où elle allait. Elle m'a dit qu'elle n'avait nulle part où aller et qu'elle n'avait pas mangé depuis 3 jours alors je l'ai ramenée à la maison et je lui ai donné à manger. Pendant qu'elle mangeait, j'ai vu qu'elle n'avait pas de chaussure, alors je lui ai donné une de tes paires de chaussures que tu n'utilises plus. Puis j'ai vu que ses habits étaient en lambeaux alors je lui ai donné de tes anciens habits que tu n'utilises plus. Quand elle était sur le point de partir, elle s'est tournée vers moi et m'a dit : "Est-ce qu'il y a encore quelque chose que votre femme n'utilise plus ? ... "
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2014 - 07:47    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

La gueuse lambic
Dans un café, un habitué est accoudé au comptoir.
Soudain le téléphone sonne.
Le patron décroche, écoute, et dit :
- Ne quittez pas, je vous le passe… Albert, c’est pour toi !
L’autre prend le combiné.
- Allô ? Comment ? Non… pas possible ! Oh là… là… là… ! Mon dieu, quel malheur ! Merci de m’avoir prévenu.
Il raccroche et revient vers le comptoir.
- Maurice, s’il te plaît, sers-moi une gueuse lambic…
- Excuse-moi, Albert, il est arrivé quelque chose de grave ?
- Oui. Mon pauvre père est décédé. Il était malade, mais on ne s’attendait pas à une fin aussi rapide.
Cinq minutes plus tard, le téléphone re-sonne, et le patron répond à nouveau.
- Albert ! C’est encore pour toi…
L’autre prend l’appareil.
- Allô ? Qu’est-ce que vous dites ? Non, c’est pas vrai ! Mais c’est incroyable ! Quelle triste journée ! C’est vraiment la série noire… Jamais je n’ai vu une chose pareille !
Après avoir raccroché, il retourne au comptoir.
- Maurice, donne-moi une deuxième gueuse lambic.
- Il est encore arrivé un malheur ?
- Hélas, oui. Je viens d’apprendre que mon pauvre frère, lui aussi, a perdu son père…


Comment s'appelle le fait d'épouser plusieurs femmes ?
- La polygamie
Comment s'appelle le fait d'épouser 2 femmes ?
- La bigamie
Comment s'appelle le fait d'épouser une seule femme ?
- La monotonie


Ni logique, ni légal !
Un jeune étudiant en droit vient d’échouer à son examen.
Il vient donc voir son vieux professeur connu pour sa mauvaise humeur et son esprit très alerte.
Étudiant :
- Monsieur, je me demande si vous connaissez la réponse à un problème de droit qui me préoccupe.
Professeur :
- En effet jeune homme, sinon je ne serais pas professeur, n’est-ce pas ?
Étudiant :
- Très bien. Alors j’aimerais vous poser une question. Convenons, si vous le voulez bien, que si vous répondez correctement, j’accepterai le mauvais résultat de mon examen, mais que dans le cas contraire, vous me donnerez un » A « .
Professeur :
- D’accord … quelle est la question ?
Étudiant :
- La question est la suivante : qu’est-ce qui est légal mais pas logique mais pas légal et finalement ni logique ni légal ?
Le professeur réfléchit longuement, tourne et retourne en tous sens ses immenses connaissances juridiques, mais ne trouve pas de réponse satisfaisante.
Beau joueur, il accorde un “A” à l’étudiant, transformant ainsi son échec en réussite à l’examen..
Dans l’après-midi, frustré et encore troublé par la question, le professeur réunit ses assistants et les plus brillants de ses élèves afin de leur soumettre la question et de l’aider à trouver la solution.
Professeur :
Jeunes gens, sauriez-vous dire ce qui est légal mais pas logique ; logique mais pas légal et finalement ni logique ni légal ?
À son immense stupéfaction, tous les étudiants levèrent la main.
Le prof demande alors à son plus brillant étudiant : quelle est la réponse ?
Le brillant étudiant répond alors:
- C’est très facile Monsieur, vous avez 75 ans et vous avez épousé une femme âgée de 30 ans, ce qui est légal mais pas logique. Votre épouse a un amant âgé de 22 ans ce qui est logique mais pas légal. Enfin, l’amant de votre femme a échoué à son examen et vous lui avez quand même donné un » A » ce qui n’est ni logique ni légal.


J'ai amené ma femme au restaurant, je commande un steak saignant.
Le serveur me dit :
- « Vous n'avez pas peur de la vache folle? »
Je réponds :
- «Non !, ça fait des années que nous sommes mariés !» …
C'est là que la dispute a commencé ...


A l' hospice, Ginette est la reine de la chaise roulante, catégorie plus de 85 ans.
Elle adore foncer dans les couloirs, prendre un maximum de vitesse et les virages sur une roue.
Parce qu'elle n'a pas toute sa tête, les autres pensionnaires tolèrent ses frasques.
Certains, même, participent à son délire de reine de la route et de la vitesse.
Un jour, alors que Ginette fonce dans le couloir, une porte s'ouvre et son copain Jacques s'avance vers elle, le bras tendu en criant :
- STOP !... Rangez votre véhicule sur le côté et arrêtez le moteur !
Ginette s'arrête immédiatement et Jacques s'approche :
- Bonjour, Madame, pouvez-vous me présenter votre permis et les papiers du véhicule ?
Ginette farfouille dans son sac, sort un emballage de gâteau, un vieux ticket de métro et les tend à Jacques
- OK ! c' est en ordre, dit celui-ci, vous pouvez circuler !
Aussitôt, Ginette repart en trombe sur sa chaise roulante....
Plus loin, alors qu'elle prend son virage sur une roue, Hercule, un autre copain, se plante devant elle et demande :
- Avez-vous l'attestation d'assurance de ce véhicule ?
Ginette regarde de nouveau dans son sac et tend à Hercule une feuille de salade.
Celui-ci fait semblant d'examiner la feuille et dit :
- c' est bon ! Vous pouvez reprendre la route, Madame.
Ginette repart, tourne au bout du couloir et tombe sur Mimile, planté au milieu du couloir.
II est nu et tient dans sa main, son sexe.
- OH NON ! dit Ginette. Pas encore l'Alcootest !
Elle n'est pas belle la vie en maison de retraite ?!?
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Sam 13 Sep 2014 - 09:23    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Une femme à son mari :
- Chéri, dis moi ce que tu préfères : une femme jolie, ou une femme intelligente ?
- Ni l'une, ni l'autre, chérie, tu sais bien que je n'aime que toi.



C’est la crise
Eh oui c’est la crise et rien ne va plus !!

Les problèmes des boulangers sont croissants …Alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck, les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois.
Les pêcheurs haussent le ton ! Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont « dans la merde », tandis que les céréaliers sont « sur la paille ».

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent. Heureusement, les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c’est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite. Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent, dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.

Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant. Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare, alors . . Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied, les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression. Les prostituées, elles, se retrouvent à la rue.

C’est vraiment la crise ! !



Après quelques années de vie commune, un jeune homme décide de se marier avec sa petite amie.
Comme il n'est pas du tout au courant des traditions, à la fin de la messe nuptiale il s'approche du curé et lui demande :
- Excusez-moi, mon père, je sais qu'il est d'usage que les jeunes mariés fassent une offrande au prêtre qui a célébré leur mariage, mais je ne sais pas ce que les gens donnent en général.
Le prêtre lui répond dans le creux de l'oreille :
- En général, c'est en fonction de la beauté de la mariée. Plus elle est belle, plus la somme est élevée.
A ces mots, le jeune marié se tourne vers sa femme.
Il hésite quelques instants, plonge la main dans sa poche et tend une pièce d'un euro au curé.
Le prêtre, un peu embarrassé, lui dit :
- Ne bougez pas, je vais vous rendre la monnaie.


Quelle est la similitude entre une femme et une tornade?
- Elles arrivent toutes les deux chaudes et humides, et elles repartent avec les meubles et la voiture...


Le naufragé
Un informaticien faisait le tour des caraïbes en voilier lorsqu'une tempête tropicale arriva directement vers son embarcation.
Celui-ci lutta pendant des heures contre les éléments, mais la tempête était trop forte et son bateau coula pendant la nuit.
Miraculeusement sauvé, il se réveilla à l'aube sur une plage d'une île déserte.
A bout de force, il rampa sur la plage puis réussit à se mettre à l'ombre d'un cocotier.
Les semaines et les mois s'écoulèrent, il était seul, perdu au milieu de nulle part, abandonné. L'homme vivait de tout et de rien, de noix de coco, de quelques bananes. Sa vie était un enfer.
Un jour, après des mois de solitude, notre pauvre homme décida d'en finir et de tenter sa chance en partant de cet enfer à la nage.
Alors qu'il allait se jeter à l'eau, il entendit une voix au loin, une voix de femme :
- Y'a quelqu'un ?
L'homme crut d'abord qu'il s'agissait d'un rêve ou d'une hallucination, mais une très jolie femme, habillée très chic, apparut dans la forêt et lui fit signe.
- Que faites vous là charmant jeune homme ?
- Et bien… il y a des mois, je crois, j'ai été pris dans une tempête et j'ai fait naufrage sur cette île déserte, enfin que je croyais déserte jusqu'à il y a encore cinq minutes….
- Naufragé ? Moi aussi ! Et ce depuis de nombreuses années.
- Nombreuse années ? Mais vous semblez sortir d'un défilé de mode ! Vous êtes belle, élégante, bien habillée… propre !
- Vous êtes adorable ! Mais vous savez, en fait j'ai fabriqué un petit métier à tisser en bois et je me confectionne des robes en fibres de coco. Je pile des racines, des coquillages et des fruits pour faire des teintures et cela me permet de faire tous les habits que je souhaite.
- Et vos bijoux ?
- Vous les trouvez jolis ? En fait, j'ai trouvé des minerais dans une grotte et je les ai fondus dans des moules de terre que j'ai fabriqué moi-même. Mais venez chez moi, je vous invite à déjeuner et à vous détendre dans mon humble demeure.
Complètement ahuri, le jeune homme suit la superbe femme et découvre une superbe villa en bois et fibres de palmiers, avec une très vaste piscine.
Mon dieu, pense-t-il, elle est exceptionnelle cette nana. Comment a-elle réussi à faire tout cela alors que moi j'ai failli me laisser mourir…
L'homme visite admirativement les lieux et s'installe ensuite sur un canapé.
- Vous voulez boire quelque chose ?
- C'est gentil mais je ne supporte plus le lait de coco.
- Du lait de coco ! Quelle drôle d'idée ! J'ai réussi à distiller un petit rhum de cannes à sucre trouvées sur l'île et je produis six litres de rhum par mois. Vous préférez avec des glaçons ?
Le type est scié. Il n'a jamais bu quelque chose d'aussi bon
Alors qu'il commence à se sentir revivre, la femme lui propose d'aller se faire une beauté dans la salle de bains, car il doit en avoir vraiment besoin :
- Vous trouverez un rasoir sur l'étagère, lui précise-t-elle.
Lavé, rasé, propre comme un sou neuf, détendu, il revient dans le patio et trouve la jeune femme en petite tenue brodée de fibres de coco, allongée sur le canapé.
Elle s'approche contre lui et lui murmure à l'oreille :
- Mon doux amour, je suis certaine qu'il y a une chose qui te manque horriblement et que tu rêves de faire depuis des années…
Interloqué le jeune homme répond :
-Sans déconner ?! Dis moi pas que je peux consulter mes e-mail en plus ?


Pourquoi les femmes adorent faire l'amour le matin ?
Pour partir au boulot avec quelque chose de chaud dans le ventre


Gare au gorille
C’est un type qui va en Afrique chasser le gorille avec un guide.
Un beau matin le guide arrive avec un filet, un chien et un fusil et lui dit :
- Ce matin on va capturer un gorille, je t’explique la technique : on repère un arbre où il y a un gorille, je monte dedans, je secoue l’arbre, le gorille tombe et là le chien (qui est dressé pour ça) le mord aux testicules, ça paralyse le gorille et tu n’as plus qu’à le capturer au filet.
- OK, mais le fusil c’est pourquoi faire ?
- Si c’est moi qui tombe, tu tues le chien.



C'est un couple de vieux mariés qui fêtent leurs 50 ans de mariage...
L'homme dit à sa femme:
"Après autant de temps passé ensemble, tu peux m'avouer si tu m'as trompé..."
sa femme hésitante lui dit:
"Tu te souviens que le prêt pour la maison nous avait été refusé et que, deux jours après, le banquier a sonné pour dire qu'il était accepté?!
Ben....."
H: "Ah, tu ne m'as trompé qu'une seule fois ?"
F: "Ben non... La fois où tu as failli perdre ton job... la semaine d'après, ton chef t'a dit qu'il te gardait et tu n'as plus jamais été inquiété par la suite... Ben..."
H: "Bah, deux fois et en plus pour de bonnes causes, je te pardonne... C'est tout ???"
F: "Ben non. Tu te souviens lorsque tu t'es mis sur les listes électorales ??"
H: "Oui, et alors ???"
F: "Ben, il te manquait 2500 voix....."
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 10:57    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Psychotérapie
- Docteur, j’ai un problème. Tous les soirs, quand je suis au lit, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un caché dessous. Alors, je me relève pour regarder sous le lit, et, bien sûr, il n’y a personne. Je me recouche, mais au bout d’un moment, je me dis que je n’ai peut-être pas bien regardé. Alors je me relève pour vérifier de nouveau, sans résultat bien entendu. Bref, j’ai beau me dire que c’est idiot, je ressens toujours le besoin de m’assurer que personne n’est caché sous le lit. Docteur, tout ça me pourrit la vie, pouvez-vous faire quelque chose ?

– Hum… Je vois… obsessionnel compulsif… Comptez quatre ans d’entretiens de psychothérapie, à raison de trois séances par
semaine, et je vous guéris de votre obsession.

– Euh… Combien ça va me coûter, Docteur ?

– 60 euros par séance. Donc, 180 euros par mois, 2160 euros par an et donc 8700 euros au
final

– Euh… je crois que je vais réfléchir…

Six mois plus tard, le psychiatre rencontre le type dans la rue, par hasard :
– Alors ? Pourquoi n’êtes-vous jamais revenu me voir ?

– 8700 euros ? Mon livreur de pizza m’a résolu mon problème, pour seulement 30 euros !

– Votre livreur de pizza ?? Vraiment ?? Et comment a-t-il fait ?

– Il m’a conseillé de scier les pieds de mon lit !!



Bernard et Bernard
Une dame va renouveler son passeport.
Le fonctionnaire lui demande :
- Combien d’enfants avez-vous ?
- 10
- Et leurs prénoms ?
- Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard et Bernard.
- Ils s’appellent tous Bernard ? Et, comment vous faites pour les appeler quand ils jouent tous dehors, par exemple ?
- Très simple, je crie Bernard et ils rentrent tous.
- Et si vous voulez qu’ils passent à table ?
- Pareil. Je crie Bernard et tous se mettent à table.
- Mais, et si vous voulez parler particulièrement avec l’un d’entre eux, comment vous faites ?
- Ah! Dans ce cas-là, je l’appelle par son nom de famille…


Quelle est la différence entre un Corse et Claude François ?
Tu ne verras jamais un Corse mourir avec une ampoule à la main.


Ahh les subtilités de la langue française ...
Un gars : C'est un jeune homme
Une garce : C'est une pute

Un courtisan : C'est un proche du roi
Une courtisane : C'est une pute

Un masseur : C'est un kine
Une masseuse : C'est une pute

Un coureur : C'est un joggeur
Une coureuse : C'est une pute

Un rouleur : C'est un cycliste
Une roulure : C'est une pute

Un professionnel : C'est un sportif de haut niveau
Une professionnelle : C'est une pute

Un homme sans moralite : C'est un politicien
Une femme sans moralite : C'est une pute

Un entraineur : C'est un homme qui entraine une équipe sportive
Une entraineuse : C'est une pute

Un homme a femmes : C'est un seducteur
Une femme a hommes : C'est une pute

Un homme public : C'est un homme connu
Une femme publique : C'est une pute

Un homme facile : C'est un homme agreable a vivre
Une femme facile : C'est une pute

Un homme qui fait le trottoir : C'est un carreleur
Une femme qui fait le trottoir : C'est une pute


Comment est le drapeau communiste Corse ?
Rouge, mais sans les outils.


Ça se passe au cimetière.
Au moment de l'inhumation d'un célèbre cardiologue, de nombreux confrères sont présents.
Pour la circonstance (vu qu'il est cardiologue), l'entrée du caveau a été ornée d'un énorme coeur de deux mètres de haut, fait avec des fleurs, et le cercueil est placé devant.
Après le sermon et les adieux, le gigantesque coeur s'entrouvre, le cercueil est placé à l'intérieur puis le coeur se referme.
Tout le monde est silencieux, triste mais ébloui par cette démonstration très significative.
Soudain, un homme éclate de rire.
Son voisin le réprimande d'un air sévère :
- « Chut ! Mais qu'est-ce qui vous prend de rire comme ça ? »
Et l'homme de répondre :
- « Je pense à mes obsèques : je suis gynécologue. »
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
starbuck
Big Boy
Big Boy

En ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 21 163
Prénom: Jean-Marc
Echelle(s) pratiquée(s): On30 - On18

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 21:04    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

Quel est le comble pour un communiste ?





Descendre le col de la Faucille comme un marteau !
_________________
Capillotractor 1er
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
excalibur34
Big Boy
Big Boy

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 13 867
Prénom: bruno
Echelle(s) pratiquée(s): N

MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2014 - 10:26    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014 Répondre en citant

starbuck a écrit:
Pas de blague depuis le 14 ... Bruno, au turf, et que ça saute


voila voila il est la

ournal de voyage
Au cours d’une croisière, une jeune et jolie passagère a tenu quotidiennement son journal de voyage.

On peut y lire ceci :

Lundi : Nous avons pris la mer ce matin. On m’a présenté le commandant. C’est un homme charmant.

Mardi : J’ai eu le privilège d’être invité à diner à la table du commandant. J’étais assise à sa droite et il s’est montré très galant envers moi.

Mercredi: Il m’a convié à déjeuner en tête à tête dans sa cabine et il m’a fait des propositions.

Jeudi : Il se fait de plus en plus pressant.

Vendredi :Il menace de couler le paquebot si je ne lui cède pas.

Samedi : Je viens de sauver cinq cents personnes de la noyade.



Un journaliste interviewe un paysan corse :
- Dites-moi, comment faites-vous pour tracer les routes ici ?
- Bah, on lâche un âne et on regarde par où il passe dans la montagne....et c'est là qu'on fait passer la route.
- Et si vous n'avez pas d'âne ?
- Ah.....beh là, bien sûr, on prend un ingénieur !


Deux Corses, le père et le fils, discutent à l'ombre d'un olivier.
- Dis-moi, Dominique, mon fils, tu n'as jamais travaillé.
- Eh non, papa. Tu le sais bien que je n'ai jamais travaillé. Dans la famille, il n'y a que les femmes qui travaillent !
- Eh oui, mon fils. Et justement, c'est de ça dont je voulais te parler. Tu as quarante ans, maintenant. Ta mère et moi nous nous faisons vieux, il serait peut-être temps que tu te trouves une femme. On peut t'en présenter, si tu veux. Elle pourrait travailler pour toi et avoir des enfants qui t'apporteraient l'anisette, comme tu le faisais pour moi quand tu étais petit.
- Papa, c'est une bonne idée. Je vais me marier et avoir des enfants. Dis, tant qu'à faire, tu pourrais m'en présenter une qui soit déjà enceinte?


Savez-vous pourquoi les Corses sont petits ?
Parce qu'on leur a dit que lorsqu'ils seraient grands ils iraient travailler !


Un corse montre à son fils une collection de machines à faire du saucisson d'âne.
Il y a la machine de l'arrière-grand-père, du grand-père, du grand-oncle, etc.
Avec le temps et l'expérience, elles se sont perfectionnées..
Le garçon demande :
- Il n'y a pas une machine moderne où on met le saucisson et il en ressort un âne?
- Mais bien sûr que si, fiston : c'est ta mère!


Une femme vient porter plainte pour viol dans un commissariat.
- Pouvez-vous me décrire votre agresseur ?
- Comme il faisait nuit, ce n'est pas facile mais je peux néanmoins vous dire qu'il était Corse !
- Qu'est-ce qui vous permet de dire cela ?
- C'est moi qui ai fait tout le travail !
_________________
bonjour et bienvenue chez nous
je suis capable du meilleur comme du pire mais dans le pire je suis le meilleur!!!! (Coluche)

sous UBUNTU 16.04 64 bits
Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:51    Sujet du message: La remise aux blagues Septembre 2014

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Forum US Index du Forum -> Le bar -> Le Bar du forum US -> Ici, on parle de tout et surtout de rien !!! -> Archives : "Ici on parle de tout et surtout de rien" -> Archives "La remise aux blagues" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
http://us.leforum.eu et Le Forum US - Copyright 2007 to 2015 - Created by Snapper - Managed by Xave06 and Staff Members - Spammed by Alexander Zelkin - Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com